×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    L’Ecole d’Architecture de Casablanca prépare sa mue

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5532 Le 11/06/2019 | Partager
    abdelmoumen-benabdeljalil-032.jpg

    Abdelmoumen Benabdeljalil, directeur de l’EAC: «Intégrer le réseau Honoris est un nouvel élan pour nous. Grâce à cette plateforme nous pourrons croiser les savoirs et projets avec les partenaires du réseau» (Ph. EAC)

    L’Ecole d’Architecture de Casablanca (EAC) s’est battue pendant des années pour obtenir l’équivalence des diplômes de toutes ses promotions. Aujourd’hui, c’est chose faite. Presque tous les lauréats ont reçu des diplômes équivalents lors d’une cérémonie organisée le 3 mai dernier. L’EAC a, par ailleurs, intégré le réseau panafricain Honoris United Universities qui a acquis 100% de son capital. Un nouveau chapitre s’écrit ainsi dans son histoire.  

    - L’Economiste: Après des années de lutte, vous décrochez l’équivalence des diplômes de tous vos lauréats. Comment cela a été possible?
    - Abdelmoumen Benabdeljalil:
    Notre école et nos diplômes sont reconnus par l’Etat. Nous avions un seul souci, celui de la date de délivrance de ces diplômes. Cette question a été réglée au mois de juin dernier, lors d’une rencontre tripartite entre les tutelles. Aujourd’hui, la procédure administrative suit son cours. Du point de vue juridique, l’équivalence des diplômes est globale pour tous les lauréats de notre école.

    - Il y a quelques mois, vous avez rejoint le réseau Honoris. Sur quoi porte votre deal?
    - Nous étions arrivés, au niveau de notre développement, à maturation par rapport aux moyens dont pouvait disposer une école modeste de 250 étudiants. Si nous voulions grandir, il fallait absolument mettre en place des structures de recherches et disposer d’un corps professoral permanent suffisant. Nous avons alors décidé de faire ce saut qualitatif à travers notre deal avec Honoris. Le réseau détient aujourd’hui 100% du capital. C’est un nouvel élan pour nous, Honoris regroupe quelque 27.000 étudiants, une trentaine de villes et plusieurs institutions. C’est une nouvelle plateforme qui nous est offerte pour croiser les savoirs et projets avec les deux partenaires au Maroc (Mundiapolis et l’Emsi) et à l’international.

    - Quelle est la prochaine étape dans votre stratégie de développement?
    - Nous souhaitons doter l’école de nouvelles structures, recruter des professeurs permanents, des architectes docteurs et augmenter le nombre de filières. D’ailleurs, nous avons une nouvelle filière «Paysage» lancée il y a deux ans. Nous pensons aussi à créer, en partenariat avec une école du réseau Honoris, une filière d’architecte municipal. Ces profils répondront au besoin des structures administratives qui auront pour mission de gérer la ville. Nous voulons, également avoir un impact sur notre environnement proche. Ainsi, nous souhaitons sensibiliser les professionnels (à petite échelle), puis un plus large public, aux questions qui concernent la ville, le cadre de vie et de travail, le développement urbain ... C’est dans cette optique que nous mettons en place, en collaboration avec l’Institut français, une série de conférences autour de la thématique la vie et la ville. Elles se tiendront à partir de l’année prochaine.

    - Comptez-vous revoir à la hausse vos frais d’études?  
    - Nous avons créé l’école en 2004 et la première augmentation est intervenue 10 ans après. Nous avons tenu à ce que cette hausse soit accompagnée. Elle a ainsi été progressive, sur 6 ans, et soutenue par un nombre de bourses (partielle ou totale) qui ont été mises en place.

    Propos recueillis par Tilila EL GHOUARI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc