×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Reportage

    Un 1er mai sans enjeux

    Par L'Economiste | Edition N°:5507 Le 02/05/2019 | Partager

    Un 1er mai plutôt apaisé. C’est le mot d’ordre des défilés qui se sont déroulés sans anicroche et dans le calme. L’impact de la signature de l’accord tripartite du 25 avril dernier s’est fait donc ressentir. A Casablanca, l’UMT a organisé ses rassemblements sur l’Avenue des FAR, la CDT au centre-ville, l’UGTM à Hay Mohammadi… Comme le veut la tradition chaque 1er mai, les militants des principales centrales syndicales défilent dans leurs fiefs. Cette année, la FDT a choisi de boycotter les manifestations en guise de protestation contre l’accord du 25 avril. La convention tripartite (gouvernement, patronat et syndicats) prévoit, rappelons-le, des augmentations mensuelles de 500 DH nets pour les échelles 6, 7, 8, 9 et pour les échelons de 1 à 5 de l’échelle 10. Le deal prévoit également une hausse nette de 400 DH pour les fonctionnaires avec l’échelon 6 et plus de l’échelle 10. Ces hausses seront réparties sur 3 ans (2019-2021).

    Photos: Ahmed Jarfi et Abdelmajid Bziouat

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc