×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Algésiras: Les exportations marocaines quasiment bloquées

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5506 Le 30/04/2019 | Partager

    Le port espagnol d’Algésiras continue de tourner au ralenti. Les retards que cumule le poste de contrôle frontalier mènent la vie dure aux exportateurs marocains et opérateurs espagnols. Selon la presse espagnole, l’activité est presque bloquée. Les derniers à monter au créneau sont les transitaires espagnols qui appellent les autorités de ce port à accélérer le travail de cet élément clé du contrôle des importations espagnoles, en grande partie issues du Maroc. L’année dernière déjà, plusieurs opérateurs avaient dénoncé l’extrême lenteur du contrôle à Algésiras, qui ne dispose que d’un seul scanner et d’une demi-douzaine d’employés pour le contrôle des importations, pour le plus grand port espagnol. A titre de comparaison, le port de TangerMed dispose de 7 scanners, dont deux doubles, et d’une trentaine d’agents dédiés à la zone camions.

    A.A

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc