×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Financement/Leasing: ABL Aviation parie sur le marché africain

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5504 Le 26/04/2019 | Partager
    Une vingtaine d’avions de ligne financés à travers le monde
    L’entreprise figure dans le top 40 mondial
    1,6 milliard de dollars de transactions, dont 300 millions en Afrique d’ici 2020
    abl_aviation.jpg

    «ABL Aviation est aujourd’hui la seule dans son secteur qui dispose d’un bureau en Afrique. Certes certaines sociétés  travaillent sur le marché africain mais à partir de Dubaï ou de leur siège», affirme Ali Ben Lmadani, fondateur d’ABL Aviation.

    Des solutions alternatives d’ingénierie financière et de leasing pour les compagnies aériennes. C’est ce que propose ABL Aviation, une entreprise qui vient d’obtenir le statut de Casa Finance City. Présente au Maroc depuis 2017, l’entreprise, fondée par  Ali Ben Lmadani, un entrepreneur marocain basé aux Etats-Unis, compte investir le marché aéronautique africain à partir de Casablanca. «Nous cherchons à offrir des solutions innovantes aux compagnies aériennes africaines et un modèle d’affaires unique que nous avons réussi aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et au Moyen- Orient», explique Ben Lmadani. 

    Le statut CFC permet à l’entreprise d’être localisée dans une zone franche. Ce qui offre d’abord un avantage fiscal de taille, mais pas uniquement. «Le statut nous facilite par exemple les procédures de visa vers le Maroc pour le déplacement de nos collaborateurs issus de différentes origines et nationalités», poursuit le management. D’ailleurs, le bureau à Dubaï est également installé dans la zone franche DIFC. 
    ABL Aviation finance les transactions d’avions commerciaux pour le compte de compagnies aériennes à travers le monde. «Notre stratégie cible exclusivement les compagnies aériennes. Les particuliers ne font pas partie de notre modèle de business. Du coup, nous ne finançons pas les jets privés», est-il expliqué. 
    Il s’agit de transactions construites sur une moyenne de 7 ans. D’où l’importance accordée, lors de l’étude du leasing, à l’assise et la solidité financière du loueur.
    «Nous opérons sur des avions neufs, des appareils mi-vie et aussi en fin de vie», affirme Ben Lmadani.
    Depuis son siège social à Dublin, la multinationale a réussi à installer des bureaux dans les quatre coins du monde en moins de 5 ans. Depuis New York, Hong Kong, Dubaï et Casablanca, les équipes d’ABL Aviation offrent un service intégré: de la recherche des solutions de service, en passant par la structuration des transactions d’avions, l’appui et le développement des modèles financiers à la recherche de financement…
    «Dans le monde, nous sommes une cinquantaine d’entreprises à exercer cette activité. ABL Aviation se positionne dans le Top 40», tient à préciser Ben Lmadani. 
    L’entreprise vient de nouer un  partenariat exclusif avec SBI Group, le 4e plus gros organisme financier au Japon. Ce qui lui donne une capacité annuelle de transactions de l’ordre de 1,5 milliard de dollars. 
    «A l’horizon 2020, nous ambitionnons de structurer quelque 1,6 milliard de dollars de transactions dont nous espérons quelque 300 millions de dollars pour l’Afrique », fait valoir Ben Lmadani.

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc