×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    CaixaBank consolide ses parts de marché au Maroc

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5489 Le 05/04/2019 | Partager
    60% des entreprises espagnoles font partie de sa clientèle
    La banque élabore un guide des implantations sur le continent
    caixabank.jpg

    CaixaBank compte des succursales internationales au Maroc, en Pologne, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Le bureau marocain célèbre, cette année, le dixième anniversaire de sa licence bancaire (Ph. L.B)

    L’espagnol CaixaBank, qui célèbre le dixième anniversaire de sa licence bancaire au Maroc, élabore un guide des meilleures pratiques pour les entreprises qui envisagent de s’implanter sur le continent. Opérationnelle depuis 10 ans au Maroc, sa succursale locale s’impose comme une référence pour les sociétés espagnoles et leurs filiales basées de ce côté-ci de la Méditerranée. Selon les données de l’Institut de commerce et investissements espagnols (ICEX), plus de 60% des 800 entreprises espagnoles présentes dans le pays sont clientes de la succursale.

     La banque revendique plus de 57,7% de part du marché d’émission de garanties pour les firmes espagnoles ayant des projets au Maroc, en 2018. Pareil, pour les lettres de crédit: «25,6% d’entre elles ont été envoyées par des banques marocaines à notre société mère en Espagne», fait valoir Ignacio Pino, responsable pays de CaixaBank Maroc.
    La banque dispose de trois bureaux dans le pays (Casablanca, Tanger et Agadir), à partir desquels elle propose des services de commerce extérieur, des services bancaires aux entreprises et aux sociétés espagnoles déjà établies dans le pays ou ayant comme perspectives d’entrer sur le marché marocain, ou encore aux grandes entreprises marocaines et multinationales. Dans l’optique de consolider sa position de référence pour cette cible, CaixaBank organise depuis 2017 le cycle de débat «Le Cercle», qui vise à promouvoir l’interrelation entre le monde des affaires espagnol et marocain. A ce titre, elle a réuni, mardi 2 avril, à Casablanca des représentants d’entreprises espagnoles avec un panel d’experts de la BAD, la Berd, Proparco ou encore Casa Finance City dans une nouvelle édition de son forum de débats. «Les conclusions de cette rencontre serviront à élaborer un guide des meilleures pratiques pour les entreprises qui envisagent d’entrer sur le continent africain», annonce Ignacio Pino. 
    Organisée sous la thématique: «Le Maroc, porte d’entrée des entreprises en Afrique», la rencontre s’est déroulée autour d’une table ronde au cours de laquelle des responsables espagnols ont pu découvrir le point de vue d’experts sur le monde des affaires et de la culture. Les échanges ont porté sur les meilleures façons d’investir dans la région, les secteurs les plus porteurs et les avantages d’obtenir les meilleurs conseils en matière d’investissement. Diverses industries ont été représentées, notamment la logistique internationale, la distribution de produits chimiques et le traitement de l’eau, ou encore  les ressources humaines et la fabrication d’emballages.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc