×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Développement du golf: La nouvelle vision réaffirmée

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5483 Le 28/03/2019 | Partager
    Elargir la base des joueurs marocains, favoriser leur présence dans les circuits internationaux
    Focus sur la formation pour valoriser les métiers du golf
    Développement du sport et promotion de l’économie via le tourisme, les axes principaux
    developpement_du_golf_083.jpg

    Les efforts seront  particulièrement axés sur la promotion autour du produit golfique marocain à l’international. Des événements d’envergure internationale, comme le Trophée Hassan II de Golf et la Coupe Lalla Meryem, y participent déjà, avec un grand rayonnement mondial (Ph. L'Economiste)

    Nouvelle vision pour le développement du golf, considéré aujourd'hui comme un secteur porteur à bien des niveaux. La dernière mouture vient d'être présentée lors de la dernière AGO de la Fédération royale marocaine de golf (FRMG), présidée par le Prince Moulay Rachid.

    Deux axes principaux ont été dégagés pour le développement du golf, l’un en relation avec le sport en tant que tel et l’autre fondé sur une approche économique. Cette vision qui s’inscrit dans l’esprit de la loi 30-09 relative à l’éducation physique et aux sports, est le fruit d’un travail de réflexion et de concertation avec les différentes parties prenantes du golf durant toute l’année 2018.

    La nouvelle stratégie de développement du golf vise, ainsi, à améliorer la position des joueurs marocains dans le classement mondial, tout en favorisant leur présence dans les circuits internationaux importants. Cet effort passe indubitablement par l’élargissement de la base des pratiquants de ce sport, est-il indiqué.

    Pour mener à bien ce projet, la Fédération avait déjà désigné, en 2018, Olivier Edmond comme nouveau directeur technique national. «Ma stratégie sportive consiste notamment à former les joueurs pour leur donner la chance d’atteindre de hauts niveaux dans leur parcours sportif et se distinguer dans les compétitions internationales», explique Edmond.

    Il faudra pour cela accorder une importance particulière à la formation en capitalisant sur le travail déjà réalisé depuis 2017 touchant les différents métiers en rapport avec le golf. A ce titre, un plan de formation a été établi, en partenariat avec la PGA France, pour former les entraîneurs marocains et leur délivrer des diplômes reconnus.

    Notre objectif est d’éviter d’avoir, dans les 4 ou 5 prochaines années, des entraîneurs non diplômés et non agréés par la Fédération exerçant ce métier, indique un membre du comité de la FRMG. Au menu également la formation des licenciés en golf qui constitue une donnée fondamentale pour le développement et le renforcement de la pratique de cette discipline au Maroc. La valorisation du capital humain avec les potentialités du pays va permettre au golf de jouer un rôle important sur le volet économique notamment à travers le tourisme.

    Pour rappel, le Maroc dispose de 52 golfs opérationnels, un véritable potentiel de croissance dans le secteur du tourisme, mais ne dépasse guère les 300.000 greenfees (le prix que doit payer un joueur pour accéder au terrain de golf) par an. Et il faut aussi savoir qu’un touriste golfeur dépense 3 fois plus qu'un touriste de loisir, une manne non négligeable non plus.

    De plus, un golf de 18 trous génère en moyenne une centaine de postes d’emploi directs. L’amélioration de la qualité des produits golfiques va favoriser un taux de retour des touristes golfeurs étrangers au Maroc.  Aussi, les efforts seront-ils particulièrement axés sur la promotion autour du produit golfique marocain à l’international.

    Des événements d’envergure internationale, comme le Trophée Hassan II de Golf et la Coupe Lalla Meryem, y participent déjà, avec un grand rayonnement mondial. La Fédération compte intégrer l’ONMT et IAGTO (International association golf Tour Operators) dans sa démarche de communication autour des partenariats sportifs avec les autres fédérations internationales, est-il indiqué.

    Les premiers résultats sont là. Le Maroc a réussi à décrocher l’organisation du plus grand salon mondial dédié au tourisme golfique (International Golf Travel Market) IGTM à Marrakech en octobre prochain. Cet événement, qui réunit plus de 480 Tour-opérateurs spécialisés dans le golf et plus de 1.000 acheteurs, se traduit, à chaque passage dans un pays, par une augmentation de plus de 20% de ses ventes, et ce, dès la première année de son organisation, est-il expliqué.

    Préservation de l’eau

    La préservation des ressources hydriques figure également parmi les objectifs de la nouvelle stratégie du développement du golf au Maroc. La Fédération mettra ainsi en place une veille sur l’irrigation des golfs en concertation avec les clubs et les autorités compétentes. Et elle assurera un relais auprès des administrations publiques nationales et locales pour parachever l’arrosage des golfs par les eaux usées traitées dans tout le Royaume, est-il précisé 

    N.E.A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc