×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Crypto-actifs: BAM reste flexible

Par Franck FAGNON | Edition N°:5473 Le 14/03/2019 | Partager

Après la mise en garde, en novembre 2017 contre les risques liés aux monnaies virtuelles, Bank Al-Maghrib se dit néanmoins ouverte sur le sujet. « Nous n’avons pas pris de position définitive sur la question », a indiqué Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib à l’ouverture de la conférence internationale organisée avec le FMI mercredi 13 mars sur les fintechs à Rabat. Si les banques sont interpellées sur leur modèle avec la vague du numérique, les régulateurs, eux aussi doivent s’adapter. « Dans nos statuts et nos textes, nous devons nous adapter. Il y a des entités qui veulent se substituer aux banques centrales pour émettre de la monnaie. Nous devons nous y préparer», assure Jouahri.

F.Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc