×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Préscolaire public: Une association forme des éducatrices «de compétition»

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5471 Le 12/03/2019 | Partager
    Oum El Ghait travaille à généraliser un préscolaire de qualité en milieu périurbain
    150 éducatrices formées et 75 salles de classe équipées
    Sidi Moumen et Sidi Bernoussi, les 2 quartiers pilotes
    lassociation-oum-el-ghait-071.jpg

    L’association Oum El Ghait vient de célébrer sa 4e promotion des bénéficiaires de la formation dispensée aux éducatrices du préscolaire. Pour l’occasion, 30 éducatrices ont reçu leur diplôme lors d’une cérémonie organisée au centre de l’INDH de Sidi Moumen à Casablanca (Ph. Oum El Ghait)

    Déjà 150 éducatrices formées. L’association Oum El Ghait vient de célébrer sa 4e promotion des bénéficiaires de la formation dispensée aux éducatrices du préscolaire. Pour l’occasion, 30 éducatrices ont reçu leur diplôme lors d’une cérémonie organisée au centre de l’INDH de Sidi Moumen à Casablanca.

    «La formation continue amène de nouvelles propositions pratiques, en lien avec les avancées scientifiques dans le domaine de la connaissance de l’enfant et de la pédagogie, et vient répondre aux besoins émanant du terrain», souligne Amal El Kadiri Berrada, présidente et cofondatrice de Oum El Ghait.

    Entre éducation de base et cycles de formation continue, elles sont 150 aujourd’hui à avoir bénéficié de ce programme depuis la création de l’association en 2013. Le modèle affiché étant le suivi et l’encadrement de classes préscolaires afin d’analyser les besoins en formation tout en mettant en place des salles de classe animées par les éducatrices les plus performantes.

    «Tout au long de notre parcours, nous avons édifié progressivement la professionnalisation du personnel d’Oum El Ghait et l’autonomisation de notre organisation», continue la présidente.

    Aux côtés de son partenaire pédagogique, l’association Atfale (Alliance de travail dans la formation et l’action pour l’enfance), le bilan est pleinement encourageant. En 5 ans d’existence, outre la formation, ce sont 75 salles de classe qui ont été équipées et aménagées selon des standards de qualité pour une capacité d’accueil de 2.500 enfants âgés de 4 à 6 ans.

    Après ce temps d’arrêt sur les acquis, et le succès des opérations menées dans ces deux quartiers, l’objectif est d’aboutir, à l’horizon 2021, à la création de 25 salles de classe supplémentaires pour une capacité d’accueil de 750 enfants. Enfin, il est aujourd’hui envisagé d’étendre ces mêmes actions à une autre région.

    Un grand chantier de développement de l’apprentissage préscolaire mené en partenariat avec la délégation du ministère de l’Education nationale de Sidi Moumen et Sidi Bernoussi, ainsi que la préfecture de Sidi Bernoussi. Une alliance qui vise une couverture généralisée d’un préscolaire de qualité au sein de l’ensemble des établissements publics potentiels dans ces deux localités.

    Près de 100 salles d’ici 2021

    Oum El Ghait ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. D’ici 2021, l’association compte poursuivre son projet Sidi Moumen/Sidi Bernoussi et projette de créer 25 salles de classe supplémentaires, prêtes à accueillir pas moins de 750 enfants. Ce qui portera le nombre total de salles à près d’une centaine. Le groupe compte également par la suite transposer son modèle d’apprentissage à d’autres zones géographiques.

    J.A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc