Edition spéciale 8 Mars

Salima Mouih, la «Couscous coach»

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5469 Le 08/03/2019 | Partager
salima_mouih_069.jpg

Après le développement des activités de son association au niveau national, l’ambition de Salima est d’arriver à exporter son couscous dans d’autres pays (Ph. NEA)

Salima Mouih était parmi les vedettes de l’édition 2018 du concours national des produits du terroir. La coopérative Zirara, dont elle est la présidente, a été distinguée dans la filière couscous en décrochant 7 médailles d’or et le prix d’excellence sur le plan national. Cette consécration est l’aboutissement d’un long et difficile parcours.

«Après avoir passé une année à la faculté, j’ai décidé de quitter l’université pour me lancer dans la production de miel», se rappelle Salima, native de Sidi Kacem. Pour ce faire, elle a créé une coopérative avec un groupe de collègues de la faculté. En dépit du soutien de l’INDH, la réussite de ce projet a été compromise, le secteur nécessitant non seulement une solide expérience, mais aussi un plus grand financement, éléments qui faisaient alors défaut à l'équipe de Salima.

«Pour pallier cette situation, nous avons recommandé à l’association Zirara de diversifier sa production et de l'étendre à d’autres filières porteuses, en profitant des potentialités de la région», souligne Bouza Mahtaj, chef de division à la direction régionale d’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra. La commune de Zirara (située entre Sidi Slimane et Sidi Kacem) était d'ailleurs réputée dans la fabrication du couscous, un savoir-faire ancestral hérité des femmes de la région.

«Avec une dizaine de femmes, on a commencé dans un garage la production du couscous selon la méthode traditionnelle», avance Salima. L’arrivée du Plan Maroc Vert était une occasion pour développer le projet de notre association, précise-t-elle. A partir de 2011, l’activité de l’association s’opère au sein d’un grand local aménagé par la direction régionale de l’agriculture.

p_18_01.jpg

En plus des équipements modernes, nous avons aussi bénéficié de formation dans les différents domaines concernant la production, le conditionnement et la commercialisation du couscous, du miel et des plantes médicinales et aromatiques, indique Salima. Nous avons ainsi pu décrocher l’agrément de l’Onssa, ce qui a permis une meilleure visibilité de nos produits, notamment le couscous, aujourd'hui vendu en grande surface, se réjouit la présidente de la coopérative Zirara.

La majorité de nos produits sont actuellement commercialisés dans les Marjane de Casablanca, El Jadida et Mohammedia, précise-t-elle. Nos produits sont également présents dans les grands salons internationaux d’agriculture: Paris, Abu Dhabi (SIAL) et la Semaine verte de Berlin... L’activité de notre association a contribué à l’amélioration du revenu d’environ 50 femmes de la région, parmi elles, il y a des veuves et des divorcées, conclut Salima.

Noureddine EL AISSI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc