×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Geneva Motor Show: Le remue-méninges des constructeurs

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5468 Le 07/03/2019 | Partager
    Le match Clio 5 /Peugeot 208 ouvre le bal
    Sélection d’une série d’avant-premières mondiales
    Concept-cars, centenaire Citroën, mobilité de demain…
    geneva-motor-show-068.jpg

    Thierry Bolloré, le tout nouveau directeur général du groupe Renault (avec Laurens Van Den Acker, patron du design) dévoilant la Clio V à Genève. Bolloré a réitéré son attachement à l’Alliance avec les constructeurs japonais (Nissan-Mitsubishi) qu’il souhaite «équitable», «durable» et sans «rapport de forces»… (Ph. Renault)

    Le salon de Genève démarre sur les chapeaux de roues avec un duel très suivi entre deux rivales franco-françaises : le match Clio 5 contre Peugeot 208 (deux premières mondiales).

    Et c’est Thierry Bolloré, chief executive officer (DG) du groupe Renault, qui a donné le coup d’envoi  à ce duel en dévoilant la 5e version de la Clio, lors des journées réservées à la presse mondiale. Les deux groupes parient sur ce segment pour booster leurs ventes. C’est dire que les enjeux commerciaux de ces deux best sellers sont déterminants pour les deux constructeurs.

    La Clio est «la voiture française la plus vendue de tous les temps avec plus de 15 millions d’exemplaires depuis 1990», fait valoir le nouveau directeur général, Thierry Bolloré. D’ailleurs, plus de 450.000 unités ont été cédées en 2018.

    «C’est la meilleure Clio jamais produite. La 5e mouture de la Clio incarne l’icône d’une nouvelle génération de voitures chez Renault», confirme Laurens Van Den Acker, patron du design du groupe au losange, qui insiste sur la «nouvelle expérience de conduite» qu’offre la  5e du nom. Pour rappel, la nouvelle Peugeot 208, qui s’inscrit en rupture avec la 1re génération, sera en partie produite au Maroc, à Kénitra.

    Même si a priori la Clio 5 s’inscrit dans la continuité du design et des lignes extérieures de son aînée, elle incarne en revanche une «révolution»  essentiellement à l’intérieur (et sous le capot) avec une montée en gamme dans le choix des matériaux, la planche de bord (smart cockpit), le contenu technologique (console centrale), les sièges, l’habitabilité, ou encore les multiples espaces de rangement… Autres temps forts de la grand-messe de Genève, une série de premières mondiales.

    En plus de la Clio 5, Renault expose la Twingo restylée, avec des codes stylistiques résolument tendance, urbains et modernes. Chez Mercedes, le GLC s’offre un restylage. L’autre nouveauté phare de la marque à l’étoile est le CLA Coupé qui développe 163 chevaux ou encore sa déclinaison en variante Break.

    Au stand Porsche, trois nouveautés sont dévoilées: la 911 Carrera type 992 version cabriolet ainsi que la 718 Cayman et le Boxster.  Pour sa part, la GR Supra fait office de star au stand de Toyota, qui s’expose pour la première fois en Europe. Cette sportive animée par un 6 cylindres revendique une puissance de 340 chevaux.

    La marque tchèque Skoda dévoile également plusieurs nouveautés: la compacte Scala et le Kamiq, le plus petit SUV de la gamme. Volkswagen sort aussi le grand jeu avec quatre exclusivités en avant-première mondiale. Il s’agit de l’ID. Buggy, un véhicule high tech, en plus de la nouvelle Passat ou encore le T-Roc R, version haut de gamme du Crossover…

    La vitrine de Genève a également été l’occasion de dévoiler des concepts cars qui repoussent les limites du possible. Des coups de coeur assez inédits. Parmi eux, figurent le Cupra Formentor, la Fiat Centoventi, Honda E Prototype et surtout L’e-Legend de Peugeot, un concept car de coupé 100% électrique…

    Le salon suisse a coïncidé cette année avec le centenaire de Citroën. Pour célébrer cet anniversaire exceptionnel, la marque française a présenté des séries spéciales baptisées Citroën Origins (en noir et blanc) avec un monogramme et le logo sur la portière.

    Pour la circonstance, la marque aux chevrons fait un clin d’œil aux nostalgiques, inconditionnels du vintage et autres collectionneurs. Elle expose la 2 CV 6 Club ou encore la Traction Avant.  Geneva International Motor Show fait aussi la part belle aux voitures électriques, hybrides, ou encore les véhicules à piles à combustible et au gaz naturel.

    Le salon expérimente aussi des moyens intelligents de transport en commun sans conducteur et roulant à l’énergie propre (Plug 1 Roll). Les stations services de demain qui fournissent  de nouveaux combustibles ou encore les pompes de gaz naturel /biogaz sont autant de solutions prometteuses exposées à la 89e édition du salon de Genève.

    Jaguar I-Pace: «Car of the Year»

    C’est finalement le SUV full electric de Jaguar (I-Pace) qui a été élu «voiture européenne de l’année» à la veille de l’ouverture de la grand-messe de Genève. C’est une première dans l’histoire de la marque britannique.  Elle était en compétition avec l’Alpine A110, la Mercedes Classe A, la Peugeot 508 ou encore Kia Ceed, Ford Focus et Citroën C5 Aircross.

    DNES en Suisse, Amin RBOUB

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc