×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Réforme de la CDG: La balle est dans le camp du gouvernement

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5468 Le 07/03/2019 | Partager
    1er chantier: la refonte du cadre juridique
    Le patron de la Caisse dit «adhérer» aux recommandations de la Cour des comptes
    Le groupe appelé à se recentrer sur son cœur de métier

    L’onde de choc du rapport de la Cour des comptes sur la CDG n’est pas encore terminée. La Commission de contrôle des finances publiques de la Chambre des représentants est montée au créneau en convoquant le DG du groupe, Abdelattif Zaghnoun. Comme le règlement l’exige, il était accompagné par le ministre Mohamed Benchaâboun.

    L’une des leçons majeures de cette réunion de travail a été la confirmation de l’une des recommandations de Driss Jettou sur la nécessité d’une révision du cadre légal et institutionnel de la CDG. Le ministre des Finances en est également convaincu.

    Après la création de cette institution en 1959, il est temps de la réformer pour que ce bras financier de l’Etat soit au diapason des standards internationaux. Le ministre est formel: la réforme relève des compétences du gouvernement et du Parlement.

    La présence de Benchaâboun au niveau de cette commission s’inscrit dans le cadre constitutionnel pour accompagner le DG de la CDG. C’est d’ailleurs le chef du gouvernement qui l’a chargé de cette mission, sachant qu’il n’assure pas la tutelle sur la CDG qui jouit d’une autonomie totale.

    Zaghnoun s’inscrit également dans la perspective de la réforme. Selon lui, le management a insisté sur la nécessité de réactualiser le cadre légal, tout en signifiant que cette affaire «ne relève pas de ses attributions, mais de l’autorité gouvernementale et de l’institution parlementaire».

    La CDG est disposée à contribuer dans la préparation technique et la rédaction des propositions de refonte. Donc, la prise de conscience est collective. Elle implique l’entraide de toutes les bonnes volontés pour sortir le projet de réforme tant souhaité.

    En tout cas, même si l’intervention du patron de la CDG a été longue (plus d’une heure de présentation), il a fait preuve d’intelligence en adhérant entièrement aux recommandations de la Cour des comptes. Sur plusieurs points, il a démontré devant les députés de la commission que son groupe était déjà engagé dans la même direction.

    Le rapport de Driss Jettou a invité la CDG à se concentrer sur ses métiers de base, qui procurent à ses interventions davantage de valeur ajoutée. Surtout que plusieurs filiales connaissent des difficultés pour réaliser un retour sur investissement. Suite à ces remarques, Zaghnoun a annoncé plusieurs actions qui abondent dans la même direction. C’est le cas du lancement d’un plan de restructuration de la CGI, avec la décision de sortir définitivement du secteur du logement social.

    «Notre intervention est terminée. Tout le monde fait de l’habitat social. Avec autant de concurrence, il est temps d’en sortir», dira-t-il. La Cour des comptes avait appelé le groupe à entreprendre des études concernant les solutions possibles, y compris le retrait progressif du secteur. Idem pour le démarrage d’une sortie progressive des participations hôtelières non stratégiques. Le groupe avait acquis des hôtels dans le cadre de la restructuration du CIH.

    Aujourd’hui, il compte les transférer au secteur privé plus habitué à la gestion de cette activité. Dans ce sens, il a déjà lancé un appel à manifestation d’intérêt.

        Dans son rapport, la Cour des comptes avait conseillé la CDG de se limiter à son rôle d’investisseur qui contribue à l’amélioration du niveau et de la qualité de l’offre. Le même traitement a concerné la restructuration du portefeuille de la filière bois. La CDG est présente dans différentes activités liées au secteur et dont plusieurs sont déficitaires.

    Du coup, le groupe veut sortir de cette filière. Outre la fin de l’activité de la Société forestière de CDG et de Cellulose du Maroc, le processus de vente de l’usine de production a été lancé à travers un appel à manifestation d’intérêt. La CDG a vendu en 2017 toutes ses parts dans la société de papier Med Paper, qui opère dans un créneau en lien avec le bois.

    Il reste un patrimoine foncier que la CDG est en train de négocier pour une cession. Le groupe est en train de revoir le modèle du partenariat dans le cadre du développement local. La vague des  sociétés de développement local a montré ses limites. La CDG est en réflexion pour revoir le schéma à retenir.

    Sur d’autres recommandations de la Cour des comptes, Zaghnoun a réagi positivement. Il a rappelé que plusieurs d’entre elles correspondent aux orientations stratégiques du plan 2022. Pour celles qui ne s’inscrivent pas dans ce cadre, elles sont prises en compte et traduites dans un autre plan précis. Il compte impliquer cette institution en lui envoyant régulièrement l’état d’avancement de la mise en œuvre de ce plan.

    Gouvernance

    Les mesures correctives que doit mener la CDG concernent également l’aspect gouvernance. Celle-ci se trouve «dépourvue d’un organe délibérant, à savoir le conseil d’administration, doté de larges pouvoirs en matière de contrôle». Sa gouvernance repose actuellement sur la commission de surveillance, dont «la responsabilité se limite à un rôle de conseiller». Celle-ci «n’exerce aucun contrôle préalable sur les stratégies de la direction générale ou sur les décisions relatives à l’activité du groupe». La Cour des comptes a également pointé l’absence du changement de la composition de la commission de surveillance, malgré la diversification des activités du groupe et la multiplication du nombre de ses filiales.

    Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc