Régions

Rabat: Un lifting à 13 milliards de DH

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5467 Le 06/03/2019 | Partager
Un budget qui concerne 660 projets programmés dans différents secteurs
Plus de 10 milliards de DH réservés aux infrastructures
Dédoublement de la route Kénitra/Sidi Kacem, prolongement de la rocade n°2 à Bouknadel… les futurs projets

Trois ans après son élection, le conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra (RSK) revient sur son bilan à mi-mandat. Un point qui figure à l’ordre du jour de la session de mars, tenue lundi dernier en présence du nouveau wali de la région, Mohamed Yacoubi.

Ainsi, ce ne sont pas moins de 660 projets qui ont été programmés durant cette période concernant les différents secteurs: éducation, santé, routes, sport ou encore culture. «Globalement, plus du tiers des projets ont été finalisés», tient à rappeler Abdessamad Sekkal, président de la région RSK.

En détail, le nombre de projets achevés s’élève à 225 et 189 autres sont en chantier, le reste étant en phase d'étude. Pour la réalisation de l’ensemble des programmes, c'est une enveloppe budgétaire d’environ 13 milliards de DH qui sera mobilisée dans le cadre de partenariats entre la région avec d’autres acteurs.

«Le montant de notre contribution s’élève à 2,41 milliards de DH dont la grande partie, soit plus de 80%, a été déjà réglée ou programmée au titre des budgets des trois années précédentes», indique le président de la région. Répartition par secteur, les infrastructures et les équipements urbains accaparent la part du lion avec une enveloppe de 10,4 milliards de DH pour 265 projets dont 64 réalisés et 54 en chantier.

D’ailleurs, la signature de plusieurs conventions était programmée lors de cette session portant, entre autres, sur le renforcement du réseau routier au niveau de la région. «Ces conventions portent sur des projets pour un investissement global d’environ 2,5 milliards de DH avec une participation de la région dépassant un milliard de DH», indique Sekkal.

Parmi eux, la mise à niveau de la médina de Salé pour 900 millions de DH avec une modeste contribution de la région de 60 millions de DH. Le reste des conventions concerne des projets routiers comme celui de l’achèvement du dédoublement de la route nationale n° 4 entre Kénitra et Sidi Kacem. Ce projet va nécessiter un budget de 510 millions de DH dont près de la moitié sera financée par la région.

Au menu également, un important projet qui va permettre le prolongement de la nouvelle rocade n°2 jusqu’à Bouknadel, près de l’échangeur de l’autoroute. Ce projet va permettre aux habitants des quartiers de l’est de Salé ainsi que ceux de certaines communes rurales d’arriver directement à Hay Ryad et Agdal à Rabat, soulageant ainsi le trafic sur la route nationale n° 1 reliant Salé à Kénitra, explique Sekkal.

Les études seront lancées par le département de l’Equipement pour que le marché soit adjugé d’ici la fin de l'année. Le coût du prolongement de la rocade sur une longueur de 20 km est estimé à 200 millions de DH dont 80 millions de DH seront supportés par la région.

Accélérer la cadence

A l’exception des infrastructures et de l’enseignement, la région enregistre des retards dans les autres secteurs. Pour la santé, 2 projets sont achevés et 5 en cours de réalisation sur un total de 14 projets. Le même constat est valable pour le social avec 5 projets réalisés sur 22. Au niveau de l’économie, sur 39 projets au total, 30 sont encore en cours d’études. Le secteur de l’environnement enregistre le taux d’avancement le plus faible avec un seul projet réalisé sur un total de 39. 

De notre correspondant permanent, Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc