Culture

Le Maroc préromain s’expose à Rabat

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5465 Le 04/03/2019 | Partager
Au Musée d’histoire et des civilisations de Rabat
Une période très peu connue du public
musee-dhistoire-et-des-civilisations-065.jpg

L’exposition  met en valeur des objets phares de cette période historique, tels que les statues représentant les rois maures, Juba II et Ptolémée ainsi que des monnaies de souverains antérieurs (Crédit: FNM)

Le Maroc est une très vieille nation chargée d’histoire. Sa position géographique, à l’extrémité occidentale du monde connu, a très tôt nourri les légendes de la mythologie grecque. Du jardin des Hespérides au Titan Atlas, en passant par la mer des ténèbres.

Ayant abrité la civilisation  ibéromaurusienne dès le paléolithique supérieur (23.000 à 10.000 ans avant le présent), le pays des Maures a été en contact avec les  premiers navigateurs phénico-puniques et les Carthaginois bien avant les Romains. Des rencontres qui  ont marqué l’histoire du pays par l’une des plus belles civilisations qu’a connues la Méditerranée occidentale dans l’Antiquité, la civilisation libyco-berbère ou maurétanienne. 

C’est ce Maroc antique préromain que retrace l’exposition en cours au Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat. Elle est présentée au public à travers un double parcours muséographique, historique et thématique sur une période de plus de 8 siècles, ayant abrité l’une des civilisations les plus mystérieuses et les moins explorées de l’histoire du pays.

musee_dhistoire_et_des_civilisations_065.jpg

Amphores servant pour le transport du garum (condiment à base de poisson, très utilisé dans l’antiquité) attestant du dynamisme des échanges commerciaux avec le reste du bassin méditerranéen (Credit: FNM)

Le parcours historique présente chronologiquement les principales étapes de la civilisation maure, et ce, des premières interactions économiques attestées entre les sociétés locales et les Phéniciens (VIIIe s. av. J.-C. - milieu VIe s. av. J.-C.) à la restitution du royaume maure (25 av. J. -C. 40 ap. J.-C.), en passant par la formation des communautés urbaines locales et leur ouverture à la culture méditerranéenne.

Économie, commerce, langue, écriture et enfin religions et rites funéraires… le parcours thématique, proposé, prend en considération les principaux aspects de la civilisation maure et de l’Etat de la Maurétanie.

  La scénographie du parcours  met en valeur des objets phares de cette période historique, tels que les statues représentant les rois maures, Juba II et Ptolémée ainsi que des monnaies de souverains qui leur étaient antérieurs tels Massinyssa et Bocchus le jeune, ainsi que des céramiques et des objets du quotidien qui témoignent des influences méditerranéennes puniques, grecques et romaines..., créées par les échanges commerciaux.

L’exposition met en exergue, aussi, le développement culturel de la civilisation maurétanienne que le visiteur peut voir à travers les différentes langues et écritures gravées sur différents supports (stèles, tablettes,...) ainsi qu’à travers les traditions religieuses attestées par les stèles tombales et le mobilier funéraire, qui comprend, entre autres, des bijoux en or et des céramiques décorées.

A.Bo

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc