×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La SNCF condamnée pour rétention d’information

    Par L'Economiste | Edition N°:5464 Le 01/03/2019 | Partager

    La SNCF a été condamnée pour «entrave à l'information et la consultation» du comité d'entreprise européen (CEE) du groupe ferroviaire. Le délit a été constaté  lors de la vente en 2017 de sa filiale de logistique automobile STVA.

    Le tribunal note dans son jugement que «le CEE a été informé tardivement de cette vente et de manière insuffisante». En outre, ajoute le tribunal, «l'entrave à la procédure de consultation du CEE est également caractérisée» car la consultation doit être réalisée en temps utile, c'est-à-dire avant la décision de cession.

    Le tribunal a condamné la SNCF à verser 18.000 euros au comité d'entreprise européen, dont 15.000  à titre de dommages et intérêts. «Avec cette décision, la SNCF devra à l'avenir changer d'attitude et procéder aux informations et consultations en temps utile comme le prévoient les textes législatifs français et européens», souligne la CGT-Cheminots jeudi dans un communiqué.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc