×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    L’huile d’olive marocaine dans la cour des grands

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5462 Le 27/02/2019 | Partager
    10 experts internationaux évaluent la qualité des productions nationales à Meknès
    35 marques concourent pour le label «Volubilis extra-vierge Maroc 2019»
    lhuile-dolive-062.jpg

    Au total, 35 marques d’huile extra-vierge produites par des sociétés et GIE sont inscrites dans la liste des participants au trophée 2019. Elles sont mises à l’appréciation d’un jury international sous la supervision du Conseil oléicole international (Ph YSA)

    Le trophée premium «Volubilis extra-vierge Maroc 2019» de la meilleure huile d’olive extra-vierge s’est ouvert, hier, à Meknès. La manifestation qui célèbre sa onzième édition est initiée par l’Agro-pôle olivier de l’Ecole nationale d’agriculture de Meknès, en partenariat avec l’association «Union pour le développement de l’olivier de Meknès» (UDOM).

    Deux jours durant (26 et 27 février), quelque 35 marques d’huile d’olive sont mises à l’appréciation d’un jury international. Ces huiles sont produites notamment à Meknès, Fès, El Hajeb, Boulmane, Beni Mellal, Essaouira, Chichaoua, Kalaa Sraghna, Nador, Oujda, Taourirte, Taounate, Sefrou, et Azilal.

    Cette représentativité des différents territoires dénote de l’engagement des producteurs marocains pour une huile d’olive de qualité. Les marques en compétition sont produites aussi bien par des groupements d’intérêts économiques que par de grandes sociétés.

    Parmi ces dernières figurent Lesieur, LCM-Aicha, Domaine Zniber, Olea Capital, les huiles de la méditerranée, groupe Castel, Iskla, Al Dahra etc.). «L’objectif est de promouvoir la qualité de l'huile d’olive extra-vierge conditionnée du Maroc au niveau du marché national et international», explique Noureddine Ouazzani, initiateur de l’événement. Ce trophée, rappelons-le, est né de la synergie établie entre l’Agro-pôle olivier, depuis sa création en 2007, et les professionnels marocains de l’huile d’olive.

    Aujourd’hui, ce trophée se hisse comme un vrai outil de promotion internationale de l’huile d’olive marocaine de qualité. L’événement vise la promotion de l’excellence de la filière comme pilier de la stratégie du Plan Maroc Vert. En fait, les résultats pluriannuels de ce concours constituent une référence et une base de données forte intéressante pour déterminer la typicité de l’huile d’olive marocaine et son potentiel qualitatif, estime Ouazzani.

    En tout cas, cette 11e édition réunit un jury international composé de 10 experts venant d’Italie, France, Allemagne, Portugal, et Brésil. Sous la présidence de Franca Camurati, éminente experte internationale en dégustation d’huile d’olive de qualité, ces «juges de la dégustation sensorielle» sont tous agréés par le Conseil oléicole international (COI), et représentent les plus grandes sociétés de distribution et les centrales d’achat de l’huile d’olive en Europe.

    «Ce qui permettra de faire découvrir à nos partenaires internationaux, dans un cadre professionnel, la qualité premium de l’huile d’olive marocaine», souligne l’organisateur du concours. Son événement est aussi l’occasion d’encourager les producteurs d’huile d’olive marocains à améliorer la qualité du produit et promouvoir l'harmonisation du goût, «grâce à l’utilisation consciente de la combinaison extra-vierge de qualité et le profil sensoriel/organoleptique».

    Signalons enfin que la 7e édition de la rencontre commerciale «Bourse de l'huile d'olive de Meknès 2019» se tient parallèlement à ce concours. Celle-ci réunit les sociétés de distribution et les producteurs des meilleures huiles d'olive du concours 2019.

                                                                         

    Une campagne oléicole exceptionnelle

    campagne-oleicole-olives-062.jpg

    La campagne oléicole 2018-2019 est exceptionnelle du point de vue production d’olive: «plus de 2 millions de tonnes d’olives, soit une hausse de 42 % par rapport à la moyenne de production des olives des cinq dernières années». «C’est un nouveau record», souligne Ouazzani. Pour lui, «une grande production a été enregistrée dans les oliveraies non irriguées. Celle-ci a atteint dans certains cas une moyenne de 6 à 8 tonnes/ha».

    Par ailleurs, et vu l’abondance des productions, le litre d’huile d’olive se négocie en détail entre 25 à 30 DH, soit 10 DH de moins que la campagne précédente. Depuis un mois, c'est une stabilisation du prix de l’huile extra-vierge entre 28 à 32 DH/litre sur le marché du gros en vrac qui est enregistrée.

    De l’avis des experts du secteur, «les performances de production de cette année sont les premiers résultats de la stratégie du Plan Maroc Vert, qui a favorisé l’augmentation de la superficie destinée à cette culture». Idem, c’est le fruit de la modernisation du secteur, la qualité du produit ainsi que le positionnement sur l'exportation au marché américain.

    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc