×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Nord: Les chantiers qui attendent le nouveau wali

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5461 Le 26/02/2019 | Partager
    Mohamed Mhidia a pris ses fonctions vendredi dernier
    Il aura à piloter une région à fort potentiel, mais au développement inégal
    Répartir équitablement l'investissement, gérer les cultures du Rif, des gros défis
    mohamed_mhidia_061.jpg

    Après s'être forgé une solide expérience et une réputation de «grand bosseur» dans ses précédentes missions à Marrakech-Safi et Rabat-Salé Kénitra, Mohamed Mhidia a des chantiers d'envergure à défendre à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma avec la même pugnacité. Ce diplômé de l’Ecole des mines de Douai a aussi fait un passage par la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate (rattachée à celle de Tanger-Tétouan en 2016) ce qui en fait le profil idéal pour le suivi du développement de ce territoire (Ph. Adam)

    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, une région qui a connu de grands changements lors des dix dernières années, mais qui doit faire face à de nombreux défis. Le changement à la tête de la wilaya avec l’arrivée de Mohamed Mhidia (installé vendredi dernier) sera une occasion en or pour capitaliser sur les nombreux acquis engrangés lors des dernières années et trouver des solutions innovantes aux problématiques dont souffre la région.

    L’une des grandes problématiques au Nord est le développement inégal, parfois à deux vitesses, dont souffre la région. Certaines villes connaissent un développement galopant, une urbanisation à marche forcée avec tous les avantages et les problèmes qui en découlent. Et de  l’autre côté, des cités comme Al Hoceïma où le rythme et la précarité de la situation restent très en deçà.

    Equilibrer la balance est une gymnastique délicate, d’autant plus que la préférence des investisseurs va vers les zones développées. Le manque d’engouement pour la zone industrielle de la ville d’Al Hoceïma avec à peine quelques installations malgré les potentialités de la région. Un développement intégré et sur le même diapason de l’ensemble des zones composant la région permettra à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma de devenir la première région industrielle du pays.

    Non loin de là, l’ensemble du Rif traîne derrière lui un boulet de taille qu’est la culture du Rif qui, malgré une forte mobilisation, continue d’exister et de servir de sustentation pour des milliers de familles. Traque des plantations, cultures de substitution, les initiatives n’ont pas manqué, mais faute d’un modèle intégré de développement de l’ensemble de la zone, aucune avancée ne pourra être faite face à cette plante.

    Un autre fléau qui freine le développement est la rivalité qui sévit entre les différentes villes formant la région. C’est le cas entre Tanger et Tétouan, les deux grandes cités de la région. Ces dissensions se relèvent très souvent lors des réunions du Conseil de la région qui a permis de gommer une bonne partie de ces différences afin de faire émerger le bien-être de l’ensemble de la région, mais les tensions persistent. Ceci d’autant plus que les complémentarités ne manquent pas, chaque territoire de la région ayant sa propre personnalité et dispose de potentialités inédites qu’il s’agit de développer.

    Un autre cas est celui du port TangerMed et de son ancrage au sein du développement économique et urbain. Ce méga-port qui fait figure d’exception est une source de richesse indéniable surtout s’il est profondément intégré dans les plans de développement économique pour en extraire la quintessence.

    Le port et les zones franches qui sont sous sa gestion ont commencé à essaimer tout le long de la région, comme c’est le cas avec Tétouan Park et Tanger Automotive City qui ont rejoint depuis peu la TFZ. Il s’agira de mieux les prendre en compte pour démultiplier les retombées attendues en matière de création de richesse et d’emploi.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc