Culture

Théâtre: Faute avouée à moitié pardonnée

Par Karim Agoumi | Edition N°:5459 Le 22/02/2019 | Partager
La comédie «Deux mensonges et une vérité» le 26 février au Mégarama
Une œuvre qui prévient des dangers de la lassitude dans le couple
theatre_deux_mensonges_et_une_verite_059.jpg

Les amateurs de comédies de boulevard hilarantes seront ravis. La pièce «Deux mensonges et une vérité» de Sébastien Blanc et Nicolas Poiret débarque le 26 février prochain au Mégarama de Casablanca. Une brochette de comédiens de renom sera de la partie, dont notamment Lionel Astier de la série Kaamelott (Ph. T.E.P.)

Ne dites jamais à votre femme qu’elle ne vous surprend plus car cela risque de se retourner contre vous. Tel est le sujet particulièrement original et hilarant de la comédie sociale «Deux mensonges et une vérité» de Sébastien Blanc et Nicolas Poiret mise en scène par Jean-Luc Moreau qui sera jouée le 26 février prochain au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 9e édition des théâtrales de Top Event Productions.

Une pièce drôle et intelligente, nominée aux Molières 2018 pour le Molière de la comédie, qui prévient des risques de la routine au sein du couple.

Pitch: Un couple apparemment très uni fête son 27e anniversaire de mariage. Un peu maladroitement, le mari se réjouit de la linéarité de sa relation avec sa femme. Pour la convaincre sur ce point, il lui propose alors un jeu de mensonges et de vérité. Chacun doit déclarer à l’autre deux mensonges et une vérité. Un jeu du chat et de la souris qui va lui faire vivre un véritable enfer, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Une comédie subtile et moderne qui pointe du doigt le temps et l’habitude, deux dangers pouvant progressivement remettre en question les fondements du couple. Pour éviter de tomber dans un quotidien routinier, les partenaires doivent alors apprendre à entretenir la flamme de leur amour réciproque en restant continuellement à l’écoute de l’autre et en le surprenant régulièrement via des compliments ou de simples attentions.

Une œuvre à message qui n’oublie pas non plus de faire rire aux éclats le spectateur. Ainsi, tout au long du show, les répliques décalées font mouche et le rythme effréné ne retombe jamais. Le ressort comique de la pièce repose également sur une belle brochette de comédiens impliqués et survoltés sur scène, dont notamment Raphaeline Goupilleau, nominée au Molière de la comédienne pour son rôle dans la pièce «La Médiation», ou encore Lionel Astier, connu pour son rôle de Léodagan dans la série Kaamelott.

Une comédie écrite par deux auteurs à la plume particulièrement affûtée. Sébastien Blanc et Nicolas Poiret ont en effet déjà collaboré ensemble pour la télévision, en participant notamment à l’écriture du programme court «Le Bureau des affaires sexistes» avec Isabelle Nanty. Les deux complices ont également brillé au théâtre. Leur première pièce, «Même pas vrai», a été créée au Théâtre de la tête d’Or à Lyon et au Théâtre Saint-Georges.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc