International

Le pape François en terre d’islam

Par L'Economiste | Edition N°:5445 Le 04/02/2019 | Partager
Il se rend aux Emirats arabes unis puis bientôt au Maroc
Une nouvelle page d’histoire entre les religions

Le pape François était attendu, dimanche soir, pour un voyage historique aux Emirats arabes unis. C’est la première visite d’un souverain pontife dans la péninsule arabique, où il va chercher à renforcer les liens avec l’islam.

Le pape se rend à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, pour un séjour jusqu’à mardi 5 février au cours duquel il participera à une rencontre interreligieuse et retrouvera le grand imam sunnite d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, à qui il avait rendu visite en Egypte en 2017.

Le souverain pontife a fait du rapprochement entre l’islam et le catholicisme une pierre angulaire de sa papauté. Il a dit croire que la rencontre interreligieuse prévue lundi 4 février reflétera «le courage et la volonté d’affirmer que la foi en Dieu unit et non divise, rapproche malgré les distinctions, éloigne de l’hostilité et de l’aversion…».

Les Emirats, qui s’enorgueillissent d’avoir un ministre de la Tolérance, ont ainsi déclaré 2019 «Année de la Tolérance». L’immense majorité de sa population est composée de travailleurs étrangers. Des millions d’expatriés vivent dans ce pays du Golfe, dont d’importantes communautés d’Inde et des Philippines. Il y a environ un million de catholiques dans cet Etat, adepte d’un islam plutôt modéré et dont la société est largement ouverte vers le monde extérieur.

Cependant, «les autorités contrôlent les pratiques religieuses et répriment toute contestation politique ou exploitation de la religion, y compris par les islamistes», rapporte la presse étrangère. «Nous ne contrôlons pas les prêches du Vendredi, mais nous les régulons pour le bien-être commun afin d’éviter la dissémination de discours de haine, comme nous l’avons vu dans de nombreux pays, y compris en Europe», a indiqué un responsable émirati. Dans un communiqué, Amnesty International a appelé le pape à soulever à Abou Dhabi la question du respect des droits humains et déploré la poursuite de la détention de plusieurs dissidents dans le pays.

Au dernier jour de sa visite, le pape dirigera une messe à laquelle participeront plus de 130.000 personnes. Ce qui devrait être le plus grand rassemblement jamais organisé aux Emirats, selon des médias locaux.

Depuis le début de son pontificat, le pape s’est rendu à plusieurs reprises dans des pays dont la population est majoritairement musulmane, comme l’Egypte, l’Azerbaïdjan, le Bangladesh et la Turquie. En mars, il est attendu au Maroc.

F. Z. T. avec AFP

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc