×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Transparency International: La corruption effrite la démocratie

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5442 Le 30/01/2019 | Partager
    Elle produit un cercle vicieux en sapant les institutions
    Le Maroc sur la bonne voie

    «L’incapacité chronique de la plupart des pays à contrôler efficacement la corruption est un facteur qui contribue à la crise de la démocratie dans le monde». C’est ce que révèle Transparency International (https://www.transparency.org) en publiant l’Indice de perception de la corruption (IPC) 2018 (1).

    «La corruption effrite la démocratie et produit un cercle vicieux en sapant les institutions démocratiques. En effet, plus ces institutions sont faibles, moins elles sont en mesure de contrôler la corruption…», indique Patricia Moreira, directrice générale de Transparency International.

    Depuis 2012, seuls 20 pays, dont l’Estonie et la Côte d’Ivoire, ont considérablement amélioré leur score, et 16 ont sensiblement régressé, parmi lesquels l’Australie, le Chili et Malte. Le Danemark et la Nouvelle-Zélande arrivent en tête de l’Indice avec respectivement 88 et 87 points.

    La Somalie, le Soudan du Sud et la Syrie sont au bas de l’échelle avec 10, 13 et 13 points, respectivement. La région ayant obtenu le score le plus élevé est celle de l’Europe occidentale et de l’Union européenne, avec un score moyen de 66. Tandis que les régions enregistrant les scores les plus faibles sont l’Afrique (avec une moyenne de 32), l’Europe de l’Est et l’Asie centrale (avec une moyenne de 35).

    Sur un total de 180 pays, le Maroc est classé à la 73e place avec un score de 43/100 contre la 81e place l’année dernière (40/100) et la 90e en 2016 (37/100). Depuis 2015, le Royaume poursuit ainsi sa remontée dans le ranking, sans toujours parvenir à intégrer le Top 50 des pays les moins corrompus au monde.

    Avec un score de 71 points, les États-Unis ont perdu quatre points depuis l’année dernière, sortant de la liste des 20 pays en tête de l’IPC pour la première fois depuis 2011. «Ce faible score intervient à un moment où des menaces pèsent sur le système de freins et contrepoids des États-Unis, où l’on assiste également à une érosion des normes éthiques dans les plus hautes sphères du pouvoir», indiquent les experts. Le Brésil a également chuté de deux points depuis l’année dernière et enregistre un score de 35, qui est aussi son score le plus bas en sept ans.

    «Notre étude établit un lien évident entre démocratie saine et lutte efficace contre la corruption dans le secteur public. La corruption a beaucoup plus de chances de prospérer là où les fondements démocratiques sont faibles et, comme nous l’avons observé dans de nombreux pays, là où les politiciens populistes, peu démocrates, peuvent en abuser à leur avantage», souligne pour sa part Delia Ferreira Rubio, présidente de Transparency International.

    Recommandations

    L'Organisation mondiale recommande notamment de renforcer les institutions chargées de maintenir l’équilibre des pouvoirs et veiller à ce qu’elles puissent fonctionner sans subir de pressions. Il est question aussi de combler les écarts au niveau de la mise en oeuvre de la législation, des pratiques et de l’application des normes destinées à la lutte contre la corruption. Comme il est préconisé de soutenir les organisations de la société civile qui sont un relais en matière politique et assurent un suivi des dépenses publiques, en particulier au niveau local.

    ----------------------------------------------------------

    (1) L’IPC 2018 s’appuie sur 13 enquêtes et évaluations d’experts pour mesurer la corruption du secteur public dans 180 pays et territoires, en attribuant à chacun un score allant de zéro (fortement corrompu) à 100 (très peu corrompu).

    F.Z.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc