Economie

Conseil de la concurrence: Driss Guerraoui président

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5395 Le 19/11/2018 | Partager
Les instances du conseil réactivées
Mohamed Abouelaziz au poste de secrétaire général
driss-guerraoui-095.jpg

Juste avant sa nouvelle nomination, Driss Guerraoui, l’un des chroniqueurs de L’Economiste, a occupé jusque-là le poste de secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), sous la présidence de Nizar Baraka (Ph. L’Economiste)

Le Souverain vient de réactiver les instances de régulation de la concurrence. En effet, Driss Guerraoui a été nommé, samedi 17 novembre, président du Conseil de la concurrence. Il occupait le poste de Secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE) depuis 2011. Le Souverain a également nommé Mohamed Abouelaziz au poste de secrétaire général de la même instance.

Driss Guerraoui, également chroniqueur de L’Economiste, présidera donc aux destinées du Conseil succédant à ce poste à son prédécesseur Abdelali Benamour (qui l’occupe depuis 2008). Le tout nouveau président aura la lourde tâche de réactiver cette institution pratiquement paralysée depuis plusieurs années.

Le conseil reprendra-t-il les missions dévolues par la Constitution et par la loi? Pour rappel, le Conseil de la concurrence est une institution indépendante, chargée d’assurer la transparence et l’équité dans les relations économiques, notamment à travers l’analyse et la régulation de la concurrence sur les marchés, le contrôle des pratiques anti-concurrentielles ou encore des opérations de concentration économique et de monopole.

Parmi ses prérogatives figurent la lutte contre les ententes et abus de domination économique, le contrôle des concentrations, le plaidoyer pour la concurrence auprès des entreprises et des institutions publiques et la lutte contre les pratiques commerciales déloyales.

Des prérogatives que le Conseil ne jouait plus pleinement, ses instances étant gelées depuis pratiquement 5 ans (le mandat des 12 membres ayant expiré).

Le boycott engagé contre certaines marques commerciales en mai dernier avait d’ailleurs remis sur le devant de la scène la quasi-paralysie de cette institution qui n’arrivait plus à jouer pleinement son rôle de régulateur à cause de ce blocage institutionnel.

Outre le président, le Conseil est composé, de 12 membres nommés par décret du Chef de gouvernement, sur proposition du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire pour deux membres magistrats, et de l’autorité gouvernementale compétente en ce qui concerne les autres membres.

Driss Guerraoui est lauréat de l'Université Lumières Lyon 2 (France) où il a obtenu, en 1982, un doctorat d’Etat en sciences économiques. Né en 1952 à Kénitra, Guerraoui a exercé en tant que professeur de l’enseignement supérieur, notamment à l'Université Mohammed V de Rabat-Agdal.

Guerraoui, qui a été conseiller du Premier ministre, de 1998 à 2011, est aussi membre actif dans de nombreuses structures associatives et académiques, parmi lesquelles le Conseil national de la jeunesse et de l’avenir (CNJA), dont il a assuré le secrétariat général de 1991 à 1998.

A.E.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc