×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Casablanca: Nouvelles redevances télécoms

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5375 Le 19/10/2018 | Partager

    Les opérateurs télécoms (IAM, Orange et Inwi) ont échappé in extremis à une nouvelle augmentation des redevances trimestrielles payées à la commune pour occupation du domaine public. Le vote d’un amendement à l’arrêté fiscal communal n° 1/2018 qui instaure une nouvelle taxe pour les opérateurs télécoms a été reporté à une session ultérieure. Casablanca est la ville où ces redevances sont les plus élevées. Elles sont comptabilisées par mètre linéaire pour les tranchées et par mètre carré pour les chambres. Actuellement, la redevance annuelle pour les câbles (dont la fibre optique) installés dans le sol ou le sous-sol est fixée à 6 DH/ m. Les opérateurs doivent également débourser 100 DH/m² au sol occupé par les boîtiers de raccordement. S’y ajoutent 500 DH par trimestre pour chaque armoire réseaux occupant le domaine public. L’augmentation cette taxe vise apparemment à renflouer les caisses de la Commune urbaine, qui cherche à tout prix à augmenter ses revenus.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc