Entreprises

Déchets ménagers: Ozone lance des centres de tri fin octobre

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5366 Le 08/10/2018 | Partager
L'entreprise dévoile sa stratégie de gestion des points noirs
Le groupe mise sur l’introduction de nouvelles prestations

Ozone environnement et services compte ouvrir des unités de tri automatique pour le traitement de déchets dans les villes de Fès (Aïn Beida), Benslimane et Boujdour. «Le centre de tri sera inauguré fin octobre. Pour Fès et régions, le tonnage collecté (1.200 tonnes) permet d’installer un centre. Les villes de Benslimane et Boujdour accueilleront des sites à moyen terme», annonce Hanane Benamar, DG de l’entreprise d’assainissement, en marge du salon Pollutec.

Développé sur une surface globale de 6 hectares, le coût du projet s’élève à 57 millions de DH. Le procédé retenu pour la valorisation des déchets repose sur le tri semi-automatique disposant d’une capacité journalière de 300 tonnes/jour pouvant atteindre 500 t, avec un double shift.

Avec un taux de valorisation estimé à 28%, le projet développé en partenariat avec la Commune de Fès traitera des déchets ménagers et industriels. L’objectif est de valoriser les déchets à travers le tri et assurer une gestion optimale des déchets ménagers et assimilés.

La situation actuelle de la gestion des déchets ménagers des prestataires d’assainissement inquiète. Le Maroc est passé d’une gestion directe des déchets ménagers à une gestion déléguée pour plus d’efficacité. Il est pourtant courant de voir des points noirs dans les grandes villes ou encore des modes de gestion semblables à l’ancien modèle.

Le programme national de valorisation des déchets adopté par le Maroc vise, à l’horizon 2022, à permettre à 350 villes et agglomérations urbaines de disposer de centres d’élimination et de valorisation des déchets, de fermer et de mettre à niveau quelque 220 décharges non contrôlées et de hisser le taux de collecte à 90%. Le grand défi est de développer l’opération de tri et de recyclage des déchets de manière à le hisser à 20% ou encore valoriser par d’autres moyens environ 30% des déchets supplémentaires.

Pour contrôler les points noirs, le groupe travaille beaucoup sur les campagnes de sensibilisation au civisme. «Notre stratégie s’appuie sur les campagnes de sensibilisation au niveau des quartiers, dont la fréquence dépend des contrats. Il y a des contrats qui nous engagent à quatre campagnes de sensibilisation. Lorsque des points noirs apparaissent tout de même, nous déployons une équipe de choc avec des plannings spécifiques.

Carte de visite

Créé en 2008, le groupe Ozone a connu une croissance importante ces dernières années. Son volume d’affaires avoisine les 800 millions de DH, avec 52 contrats au Maroc pour un effectif de 7.500 salariés et une flotte de 1.200 engins. Fort de ce qui précède, le prestataire mise sur la modernisation de son système d’information, l’internalisation de sa communication ainsi que l’introduction de nouvelles prestations. Tels sont les axes stratégiques pour 2018. Très présent également sur les marchés subsahariens et le Moyen-Orient, notamment au Mali et en Guinée où il détient des contrats de gestion déléguée, le groupe est également établi en Côte d’Ivoire, Niger et Soudan via des protocoles d’accord. Il compte développer sa croissance à moyen terme sur ces marchés porteurs.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc