×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Informel: Quelle politique d’intégration?

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5349 Le 13/09/2018 | Partager

    Selon le CMC, les activités relevant du secteur informel occupent une place de plus en plus importante dans le tissu économique aussi bien au plan de la production que de l’emploi et des revenus. Selon la dernière enquête sur le secteur, les unités de production informelles réalisent un chiffre d’affaires moyen avoisinant 250 milliers de DH par unité et contribuent pour une part de 12,6 % dans la valeur ajoutée globale de l’économie nationale et de 37 % de l’emploi global. Le secteur informel recouvre cependant de multiples fragilités résultant de la faiblesse de la productivité, de la précarité de l’emploi et de l’absence de protection sociale. Ce secteur exerce une concurrence forte qui affecte de façon plus ou moins prononcée les activités structurées de l’économie. 

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc