×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    La mission française «navigue à vue»!

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5340 Le 30/08/2018 | Partager

    «Manque de transparence et de cohérence», «absence d’orientation stratégique», «pilotage à vue», «faiblesse des moyens»… Le rapport de la commission des finances du Sénat français, publié hier mercredi, accable l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). La commission regrette, en outre, les coupes budgétaires subies par l’AEFE depuis 2012 (-14%), et qui ont entraîné le renchérissement des frais de scolarité de son réseau d’enseignement implanté dans 137 pays. Les parents d’élèves ont essuyé une hausse des frais de près de 25% en 5 ans, et supportent désormais 60% des coûts. La commission recommande l’arrêt des coupes budgétaires, ainsi que de l’augmentation des tarifs, car «c’est la légitimité du modèle qui est menacée». Elle estime, par ailleurs, que l’objectif de doubler le nombre d’élèves accueillis d’ici à 2025-2030 semble peu réaliste dans ces conditions.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc