×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Startups: La CCG étoffe son écosystème

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5340 Le 30/08/2018 | Partager
    Les tout premiers «business angels» arrivent
    L’opération fait suite à un appel à manifestation d’intérêt ciblant les structures d’accompagnement

    La Caisse centrale de garantie (CCG) recrute des business angels. L’information a été communiquée dans un avis émis par l’organisme, vendredi 17 août dernier. L’opération vise à renforcer l’offre de financement ciblant les startups et entreprises innovantes. Pour l’heure, aucun dossier de candidature n’est attendu, précise la CCG.

    Par business angel, la Caisse entend toute personne physique qui investit ses propres ressources financières dans des startups, et qui met à leur disposition ses compétences, son expérience et son réseau relationnel en plus de leur accompagnement effectif.

    Les business angels pourront apporter des ressources-clés et nécessaires au développement des jeunes entreprises innovantes et startups. Leur implication peut aussi se traduire par un tutorat de l’entrepreneur fédérant une confiance et une collaboration optimisée entre eux (réduction des coûts de transaction) et/ou par une présence au conseil d’administration pour challenger l’entrepreneur.

    «Des partenariats seront établis avec les business angels constitués en réseaux et associations sur la base de leurs candidatures», annonce la Caisse. Ces derniers pourront solliciter les interventions du fonds sous forme d’investissements conjoints et bénéficier d’un mécanisme d’appui prévu dans le cadre de ce dispositif. Un cahier des charges précis décrivant les conditions d’éligibilité et les modalités de sélection sera rendu public durant le quatrième trimestre 2018, annonce la CCG.

    Géré par la CCG, le «Fonds Innov Invest» est un dispositif global dédié au financement de l’amorçage des startups innovantes. Il a été mis en place par le gouvernement marocain avec l’appui de la Banque mondiale. La structure dispose d'une enveloppe de 900 millions de DH, «prête à être investie sur les cinq prochaines années» (500 millions de DH par la CCG via le «Fonds Innov Invest» et 400 millions par des investisseurs nationaux et étrangers).

    Ce dispositif comprend plusieurs composantes: gestionnaires des fonds, investisseurs institutionnels, structures d’accompagnement labellisées. Depuis son lancement, en octobre 2017, plusieurs mesures ont pu être réalisées. Les fonds d’amorçage et de capital risque «Green Innov Invest», «SEAF Morocco Growth Fund», «Maroc Numeric Fund II» (dont le closing a été signé le 29 juin dernier), sont déjà opérationnels. Le démarrage du Fonds «Azur Innovation» est quant à lui imminent. Ces fonds ont pour objectif de réaliser des prises de participation dans des startups innovantes et permettre ainsi de réduire le gap de financement qui existe chez cette catégorie d’entreprises.

    Côté accompagnement des startups, les six structures labellisées (Réseau Entreprendre Maroc, Cluster Solaire, StartUp Maroc, R&D Maroc, La factory et Numa) ont toutes déjà lancé des appels à projet. Plus d’une centaine de demandes ont été reçues par ces structures et 12 premiers projets ont déjà décroché les premiers financements pour un montant global de près de 3 millions de DH au titre des produits «Innov Idea» (aide financière) et «Innov Start» (prêt d’honneur).

    La composante «accompagnement des startups» a fait également l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt (2e édition). La campagne est bouclée depuis le 10 août dernier. Dans son appel à manifestation d’intérêt, la CCG a prévu de labelliser dix structures au maximum pour une durée de 3 ans.

    Trois principaux volets

    Le «Fonds Innov Invest» intervient sur 3 volets principaux couvrant le capital-risque, les prêts d’amorçage et l’assistance technique. Le dispositif se déploie à travers l’appui aux porteurs de projets via des aides et prêts d’honneur. Egalement, l’appui aux startups via l’Equity, les avances remboursables, les prêts participatifs et l’investissement dans les fonds cités ou encore le partenariat avec des business angels. Le dispositif intègre l’appui aux sociétés de gestion des fonds et acteurs de l’écosystème via une assistance technique.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc