Economie

Automobile: Pas de reprise des ventes en vue

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5329 Le 06/08/2018 | Partager
L’Auto Expo, c’est déjà une vieille histoire pour les importateurs-distributeurs
Les immatriculations chutent en juillet
Le groupe Renault maintient sa position de leader
auto_ventes_029.jpg
 

L’effet de l’Auto Expo qui s’est tenu exceptionnellement en avril dernier n’a pas duré longtemps. Il est même aujourd’hui de l’histoire ancienne tant le marché des ventes de véhicules neufs est en recul. La baisse, 3 mois après le salon, est à deux chiffres.

Selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), les ventes de voitures neuves toutes catégories confondues (importées montées et fabrication locale) ont atteint 13.952 unités en juillet en recul de plus de 9%. Cette régression confirme ainsi la tendance baissière dans laquelle s’est installé le marché des véhicules neufs depuis les 3 derniers mois.

En juin déjà, les ventes s’étaient établies à 14.506 unités en juin et à 15.570 voitures en mai. Et les prévisions, à très court terme (sur le mois d’août) ne sont pas positives. En plus des vacances, le mois d’août va compter cette année quasiment 10 jours fériés durant lesquels les ventes vont ralentir. A cela s’ajoute, l’Aïd Al Kabir et la rentrée scolaire. Tout cela influe sur le pouvoir d’achat des ménages qui ont plus tendance à retarder l’acquisition de leur véhicule.

En attendant, de nombreux distributeurs-importateurs trouvent en cette tendance baissière du marché un retour à la normale après deux années (2016 et 2017) d’euphorie des ventes. Aujourd’hui, le marché se stabilise. Il continue même à croître légèrement en cumul. A fin juillet, les ventes affichent une hausse qui s’approche de 5% à 104.678 unités.

auto_ventes_2_029.jpg
 

Dans le top 5 des ventes, Dacia continue de truster la première place avec 30.450 unités, toutes catégories confondues (importé-monté et production locale). La marque qui enregistre une hausse de 4,8% par rapport à l’an dernier profite de sa politique prix qu’elle pratique et sur le succès du nouveau Duster. Avec une croissance plus marquée (+18,32%), Renault maintient sa position de deuxième du classement avec ses 15.094 unités écoulées au terme des 7 mois écoulés de l’année.

Volkswagen est 3e avec 7.024 unités commercialisées et une croissance de 5,5%. La firme allemande profite de sa politique commerciale agressive avec à la fois des nouveaux modèles (la Polo notamment) et des modèles suréquipés. En 4e position,   Hyundai préserve sa 4e place avec 6.948 unités vendues en hausse de 1% en glissement annuel. La marque importée par Global Engines demeure talonnée par Fiat. A fin juillet, la marque distribuée par FCA Maroc réalise 5.912 ventes (+17,75%) et éjecte Ford de la 5e place du podium.

Au niveau des labels premium, Mercedes continue de dominer le segment avec 2.361 unités écoulées à fin juillet. Notons qu’Auto Nejma, importateur-distributeur de la marque intègre dans ce total, les ventes des véhicules utilitaires qui complètent sa gamme (583 unités).

La marque progresse de près de 9%. BMW se classe 2e du segment avec 1.744 ventes et affiche une progression quasi-similaire à celle de la concurrence. Audi est 3e avec 1.566 unités immatriculées et une croissance de 16,52%. Avec 1.527 unités commercialisées à fin juillet, Land Rover se classe 4e du segment, avec une croissance fulgurante de près de 99% de ventes. Jeep se maintient au 5e rang du segment avec 1.011 immatriculations sur la période. Ses ventes ont progressé de plus de 56% en glissement annuel.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc