×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Washington pollue le G20 finances

    Par Majda Kenfaoui | Edition N°:5319 Le 20/07/2018 | Partager
    La guerre commerciale déclenchée par les USA pourrait plomber la croissance
    Le schéma de fiscalité appliquée aux Gafa en discussion
    fmi-christine-lagarde.jpg

    Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) s’inquiète du protectionnisme américain lors du sommet du G20 à Buenos Aires (Ph. AFP)

    L’économie mondiale est à nouveau secouée. Risques commerciaux et frictions entre les pays sont au rendez-vous lors du sommet du G20 qui a débuté ce jeudi 19 juillet et qui se poursuivra jusqu’au weekend. Les ministres des Finances du G20 se sont réunis à Buenos Aires pour discuter des menaces qui planent sur la croissance mondiale, et des risques de guerre commerciale. La dernière rencontre entre les ministres des finances a donné lieu à un communiqué dans lequel ils avaient clairement averti des dangers liés aux tensions géopolitiques et commerciales qui guettent l’économie mondiale. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, estime que la guerre commerciale pourrait avoir de graves répercussions sur l’économie mondiale coûtant jusqu’à 400 milliards de dollars (soit une réduction de 0,5% de la croissance) d’ici 2020.

    La patronne du FMI sort sa calculatrice: 14 milliards de dollars ont été retirés des marchés entre mai et juin. Christine Lagarde a également pointé du doigt l’économie américaine, qui restera sous haute surveillance et fera l’objet de représailles commerciales en cas de divergences. Si le FMI durcit le ton contre les Etats-Unis, la Chine reste dans le collimateur américain. En effet, c’est sans surprise que les Etats-Unis continuent de multiplier les mesures protectionnistes contre Pékin, Ottawa et Bruxelles. Selon les économistes du FMI, l’économie américaine risque gros et pourrait être la grande perdante de cette guerre commerciale.

    Depuis leur dernière rencontre, le président américain n’y était pas allé de main morte en menaçant de surtaxer les importations chinoises. Les USA accusent Pékin de violation des droits de propriété intellectuelle en exploitant le système des co-entreprises imposé aux multinationales qui s’installent en Chine afin de capter les technologies américaines. Après les sanctions de Trump sur le dossier de l’acier et l’aluminium, et l’imposition de droits de douanes aux produits vendus aux USA (25% sur 34 milliards de dollars à la Chine), le président menace de taxer les importations de voitures. Les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis, (le Canada, la Chine, l’Union européenne et le Mexique), ont riposté en avisant des taxes douanières sur des dizaines de milliards de produits américains. 

     Dans ce contexte tendu, les ministres se pencheront également sur la question de l’endettement des pays les plus pauvres qui a connu une recrudescence au cours des dernières années. «Nous sommes dans une période où la politique monétaire de la Fed va continuer à se resserrer progressivement, peut-être un peu plus vite que ce qui était prévu» explique une source à l’AFP, avec le risque que les pays émergents soient contraints de hausser leurs taux pour ralentir la dévaluation de leur monnaie, plombant du même coup leur croissance. La question de la fiscalité sera également sur la table du G20 qui n’était pas parvenu à un accord sur la taxation des géants du numérique en mars dernier. Elle devra se prononcer sur la mise à jour des critères de l’OCDE pour estimer la qualité de l’échange automatique d’informations.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc