Entreprises

Aéronautique: Un hub industriel pour l’écosystème Airbus

Par Nadia DREF | Edition N°:5308 Le 05/07/2018 | Partager
Une joint-venture franco-marocaine pour l’aéro-logistique
50 millions de DH d’investissement du groupement Lina Holding/Blondel
L’activité peinture de pièces d’avion, du groupe français Satys, lancée
aeronautique-008.jpg

L’ensemble industriel, inauguré à Casabalnca, fera travailler, d’ici quelques mois, près de 700 personnes (Ph. F. Al Nasser)

Les investissements dans l’aéronautique redémarrent de plus belle. Le ministre de l’Industrie a inauguré deux sites simultanément ce mercredi 4 juillet au sein du Midparc, zone franche de Nouaceur. Ces deux plateformes visent à accompagner l’expansion de l’écosystème Airbus à travers sa filiale Stelia Aerospace et profiter du fort potentiel de développement du secteur aéronautique.

La première inauguration marque la naissance de l’activité aéro-logistique au Maroc. Il s’agit d’une société issue d’une joint-venture maroco-européenne entre Lina Holding et le groupe français Blondel, l’un des leaders européens dans la logistique aéronautique.

Un démarrage qui intervient deux ans après l’accord entre les deux partenaires. «Nous avons pris beaucoup de temps avant que le groupe Airbus investisse de façon active. C’est la première fois qu’un opérateur marocain investit dans l’aéronautique, un secteur très porteur. Nous sommes déjà à 29% de taux d’intégration et nous allons revoir à la hausse nos objectifs pour 2020»,

La nouvelle structure baptisée Société franco-marocaine de la logistique aéronautique (SMFL) a nécessité un investissement de 50 millions de DH. Elle conçoit, dans son hub, au cœur de la zone franche Midparc, des solutions logistiques globales les mieux adaptées aux besoins des acteurs de ce secteur, à leur tête Stelia, filiale d’Airbus et chef de fil de l’écosystème Airbus.

La société se positionne pour répondre aux besoins d’autres donneurs d’ordre. La SMFL emploie 100 personnes et compte doubler ses effectifs dans les années à venir. Cette première usine occupe une superficie de 3.000 m². En mutualisant leur expertise, les partenaires confirment leur volonté de renforcer leurs activités localement.  «Dans les prochains mois, nous allons lancer de nouvelles implantations de la même ampleur que celle que nous avons réalisée aujourd’hui», confie Abderrahim Outass, vice-président de Lina Holding.

Des extensions sont prévues dans le cadre d’un partenariat global prévu en trois phases de l’ordre de 150 millions de DH. «Dans les cinq ans à venir, nous pouvons tripler ou quadrupler nos capacités», ajoute Abderrahim Outass, également directeur général de la SMFL. «Nous nous sommes associés avec Lina Holding pour mettre en œuvre des solutions logistiques programmatiques.

Ce qui constitue la première pierre à la l’émergence de services industriels très performants», souligne Grégoire Blondel, président du groupe familial français. Notons que c’est Blondel qui a décroché le contrat de la gestion logistique de la production d’Airbus. La deuxième inauguration est celle de l’usine de peinture de pièces d’avion  implantée par le groupe français Satys.

«Le site de Midparc représente la 55e usine de Satys, mais c’est l’unique plateforme qui intègre à la fois la peinture et la logistique. Nous comptons dupliquer ce modèle précurseur à travers le monde», promet Christophe Cador, PDG et fondateur du groupe. Et d’ajouter: «Nous sommes heureux d’annoncer que toutes les pièces de l’Airbus A320 passeront par ce site».

Pour préparer l’avenir, les deux structures font désormais partie d’un petit écosystème qui grandira au fil du temps et fera travailler, d’ici quelques mois, près de 700 personnes. «Nous sommes en train d’écrire une page de l’histoire d’Airbus au Maroc». Satys opère depuis 2015 au Maroc. Il a ouvert un atelier de peinture au sein de l’aéroport Mohammed V en partenariat avec la RAM.

Quid des nouveaux entrants au Midparc

LINA Holding, à capitaux 100% marocains, est leader régional dans les métiers de la logistique. Opérant depuis 20 ans dans les métiers de la logistique et du transport, le groupe a travaillé avec Maroc Aviation. Outre SFML, il détient cinq filiales (Los Cargos, FCL, Maghreb Solutions France,  Maghreb Solutions et Firstloc). Lina Holding emploie 360 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 350 millions de DH . Il est implanté en France (6 sites), en Tunisie (1 site) et au Maroc (2 sites en plus de SMFL). Lina Holding détient 49% du capital de la SMFL. Le reste est détenu par le groupe Blondel. Créé en 1956, ce dernier se positionne comme leader européen de la supply chain. Il réalise un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros et dispose de 22 sites en France et au Maghreb. Il a obtenu les premiers marchés pour l’industrie aéronautique et le transport de composants avion au début des années 1990.Quant au groupe français Satys, il est présent dans 11 pays. Opérant auparavant sous la nomination de Finaero, le groupe est spécialisé dans la peinture et l’étanchéité pour l’aéronautique et le ferroviaire, entre autres. Son chiffre d’affaires consolidé devrait dépasser 200 millions d’euros en 2018. Il emploie 2.500 personnes dont 60% en France.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc