Entreprises

Téléphonie mobile: Première usine d’assemblage au Maroc dès 2019

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5307 Le 04/07/2018 | Partager
Un projet porté par une filiale de l’américain STG
Son emplacement n’est pas encore connu
En attendant, la marque lance sa gamme destinée à l’Afrique
adnan_ouassini_007.jpg

Adnan Ouassini, PDG de STG Maroc : «STG a développé un partenariat avec le conglomérat chinois Ubitech, valorisé à 5,6 milliards de dollars, pour promouvoir la Stem éducation dans le Royaume avant de nous étendre géographiquement dans d’autres marchés» (Ph. STG)

Des smartphones haut de gamme, à des prix abordables, destinés aux marchés africains. Il s’agit de la gamme STG lancée récemment par la filiale marocaine de l’américain STG. Trois nouveaux modèles sont proposés: le X1, le A1 Pro et le A1. Ils sont disponibles via le réseau Orange et le site de vente en ligne Jumia. Un partenariat avec BMCE Bank permet aussi le financement via un crédit gratuit sur 12 mois.

Les smartphones bénéficient en outre d’une assurance-bris d’écran d’un an, avec extension de garantie d’achat optionnelle de 2 ans. Une douzaine de magasins seront implantés à travers le Maroc pour assurer la vente directe des nouveaux smartphones, dont les tarifs varient entre 2.290 DH et 3.290 DH.

De grandes performances à petit prix, à en croire le top management de STG télécoms.  «Cette gamme est le fruit de 20 millions de DH d’investissement en R&D, 5 ans de recherche avec la participation d’une cinquantaine d’ingénieurs américains, chinois et marocains», affirme non sans fierté Adnan Ouassini, PDG de STG Maroc.

Selon lui, les spécificités techniques de cette gamme n’ont rien à envier aux marques réputées à l’échelle mondiale. Ce qui leur permettra d’aller à la conquête de marchés comme le Sénégal,  la Côte d’ivoire, Guinée, Mali, et bientôt Conakry.

Pour approvisionner ces marchés, Ouassini compte lancer la 1re usine d’assemblage de smartphones au Maroc dès 2019 (avec plus de 300 emplois directs et 2.500 indirects). «Nous sommes en négociation pour lancer ce projet dont les détails ne peuvent encore être dévoilés», poursuit-il.

Ce qui a été accompli pour des secteurs comme l’automobile ou l’aéronautique peut être dupliqué pour lancer d’autres écosystèmes dans des métiers tels que la téléphonie et les nouvelles technologies, estime le jeune PDG.

«Une fois arrivé au stade de l’industrialisation au Maroc, nous en ferons un gateway pour l’Afrique et le Moyen-Orient», promet Ouassini. Et ce jeune entrepreneur sait de quoi il parle. Ce natif de Tanger, a fait ses armes à la Silicon Valley en touchant à plusieurs secteurs comme l’automobile et l’aéronautique.

De retour au Maroc en 2012, il lance les activités de STG Maroc, filiale de l’Américain Technology Capital Invest (TCI), dans un secteur innovant: la télématique. Pour ce faire, il s’allie à l’assureur RMA pour introduire des solutions de gestion et de suivi de la flotte.

Il s’agit d’une sorte de «boîte noire» du véhicule qui non seulement localise les véhicules en temps réel, mais permet aussi d’avoir une idée sur la conduite des chauffeurs, la fréquence des incidents… L’objectif étant de réduire la prévalence des accidents de la route, en organisant des actions de formation au profit des conducteurs (selon leurs lacunes).

Aujourd’hui, les solutions STG équipent pas moins de 20.000 véhicules depuis 2013. Ce qui a permis une réduction de l’ordre de 5% de la fréquence des accidents. 

Toujours dans la même vision de sauver des vies et de connecter les gens avec leurs biens, STG et RMA ont lancé en avril dernier la première offre de maison connectée «Malak Home» pour protéger contre inondations, infractions, incendies et fuites de gaz.

Filiale de la holding d’investissement américaine Technology Capital Invest, STG présente au Maroc depuis 2008, opère essentiellement dans le monde des télécoms et propose des produits et solutions inédits dans différents domaines, en l’occurrence la téléphonie, la domotique, la robotique, les accessoires high tech.

Elle emploie à ce jour près de 200 salariés, dont une majorité d’ingénieurs (80%) éparpillés sur plusieurs sites: Tanger, qui abrite le siège, Casablanca, Oujda, Fès, Rabat, Marrakech et Agadir. Avec une flotte d’une quarantaine de véhicules, ses équipes sillonnent le Maroc pour fournir le réseau de revendeurs et assurer la maintenance des appareils. STG Maroc est un groupe intégré assurant des services allant de la R&D, jusqu’à la distribution en passant par la logistique, le marketing et la communication.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc