Entreprises

Audit interne: Les ruptures induites par la technologie

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5306 Le 03/07/2018 | Partager
mounim_zaghloul_006.jpg

Mounim Zaghloul, président IIA-Maroc AMACI: «Toute la profession va être bouleversée par les technologies de rupture. Nous poussons les auditeurs à s’en imprégner, à accepter le changement et à jouer le jeu» (Ph. L.M.)

La 5e conférence africaine des auditeurs internes vient de se tenir à Casablanca. La rencontre a réuni experts, auditeurs, représentants des institutions publiques et privées venus de près de 24 pays africains. Les praticiens se sont réunis pour débattre de l’état de la pratique de l’audit interne et les enjeux auxquels font face les professionnels dans un environnement marqué par des ruptures majeures, dictées par la transformation digitale.

- L’Economiste: Quels enjeux se profilent aujourd’hui pour la profession d’auditeur interne au Maroc et en Afrique?
- Mounim Zaghloul: Il y a deux types d’enjeux: ceux liés à la gouvernance, au renforcement de l’éthique, à la performance ou encore l’interaction entre les deux. Nous l’avons vu, avec le boycott, on peut être une entreprise performante. Mais si on est perçu comme non-éthique, cela peut impacter la performance.
L’autre grand défi réside dans la transformation digitale, avec toutes les implications en termes de technologies de rupture: blockchain, Big Data, Intelligence artificielle, Analyse prédictive…

- Comment la profession se prépare-t-elle pour anticiper ces changements?
- Il y a encore des ambiguïtés et confusions sur ce qu’est la blockchain, l’Intelligence artificielle, le big data… Au fait, cela dépend des générations. Il y a ceux qui sont très familiers et très ouverts. Notre rôle est d’essayer d’embarquer le maximum de personnes en les sensibilisant. D’où l’intérêt de ce type d’évènement. Nous avons beaucoup insisté auprès des anciens pour qu’ils s’ouvrent davantage à ces technologies. Aujourd’hui, ils ont compris qu’ils ont un défi à relever. Ce qui passe par l’intérêt à ces technologies qui viennent bouleverser le métier.

- Quels gisements d’amélioration pour que les entreprises intègrent la fonction d’auditeur dans leur organisation?
- Les gisements sont dans notre capacité à anticiper, être proactif et éviter que les risques surviennent. Aujourd’hui, avec l’analyse prédictive et le machine learning, l’on est dans du contrôle en temps réel ou même du contrôle prédictif. On est capable de profiler quelqu’un qui est en train de préparer une fraude. Les enjeux sont à ce niveau-là.

Propos recueillis par Modeste KOUAME

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc