Entreprises

Espaces Saada invente le duplex social

Par Nadia DREF | Edition N°:5284 Le 31/05/2018 | Partager
Un concept pilote de 70 m² à 250.000 DH HT à Casablanca
Construction à terme de 10.000 unités à travers le Royaume
espace-saada-duplexe-084.jpg

Ce nouveau concept connaît un fort engouement depuis le lancement de l’offre début Ramadan à Casablanca. La nouvelle génération de logements sociaux revisités vise à donner un nouveau souffle à l’offre en corrélation avec les attentes des ménages en termes de qualité, de prix et de confort (Ph. Espaces Saada)

Dans une conjoncture morose caractérisée par des méventes dans l’immobilier, Espaces Saada innove pour attirer une clientèle de plus en plus avertie, exigeant un bon rapport qualité/prix, même dans le social. C’est ce qui explique en partie le manque d’engouement pour certains produits sociaux dont les stocks d’invendus ont augmenté.

«Nous n’avons pas de logements invendus. Au contraire, nos ventes, toutes filières confondues, ont augmenté de 20 à 25% à fin mai par rapport à la même période de 2017», confie Mohamed Ben Ouda, directeur général du groupe Palmeraie Développement.

La filiale immobilière du groupe revient à la charge avec le duplex social, un nouveau produit introduit sur le marché après le lancement en juin 2017 d’un nouveau concept d’ilots économiques fermés s’ouvrant de l’intérieur sur de grands espaces libres.

C’est un concept inédit favorisant l’aménagement optimal et fonctionnel de l’intérieur des appartements. Il s’agit de logements qui seront construits sur deux niveaux démocratisant ainsi l’accès au duplex réservé jusque-là aux segments luxe et moyen.

Répartis sur une superficie totale de 70 m² (35 m² sur 2 niveaux), ces logements, dont la commercialisation a démarré, sont prévus actuellement à Casablanca uniquement. Ils seront situés à Hay Errahma et à Dar Bouazza. Les travaux devront démarrer d’ici fin 2018 pour une livraison fin 2019 ou début 2020. Le prix proposé est de 250.000 DH HT.

Le duplex social permet une séparation plus nette entre les espaces de jour (réception, cuisine) et de nuit (chambres à coucher) ou encore la présence d’un second étage qui atténue la notion d’appartement et de copropriété verticale.

Il est même possible d’avoir une troisième chambre dans certains projets ainsi que d’une deuxième salle d’eau, surtout dans les villes où le foncier est disponible. Notons que la superficie prévue pour le social varie entre 50 et 80 m². Ce concept sera intégré dans des résidences fermées.

«Depuis le lancement de cette offre, nous remarquons un engouement de la part de la clientèle. Notre ambition est de rehausser le standing et la qualité du logement social, tout en le rendant plus accessible et plus abordable», confie le DG, Mohamed Ben Ouda.

Perçu comme une revalorisation de l’offre de logements économiques, ce concept sera généralisé à travers le Royaume dès 2019. Plusieurs villes sont ciblées: Tanger, Tétouan, Meknès, Marrakech, Agadir… «Nous envisageons de construire 10.000 duplex sociaux dans le cadre de la mise en œuvre de notre vision Cap 2020 qui vise le renforcement du leadership des Résidences Dar Saada sur l’habitat social de qualité au Maroc et en Afrique», annonce le DG du groupe.

«Espaces Saada lancera bientôt d’autres projets innovants», promet le management. La filiale, spécialisée dans le logement social et le moyen standing, dispose d’une assiette foncière de 1.000 ha, soit près du tiers des réserves du groupe. Elle revendique la deuxième place sur le logement social.

Le promoteur produit annuellement 10.000 unités entre habitat social, moyen standing et lots de terrains. L’entreprise est également présente en Afrique à travers la construction de 2.000 logements sociaux à Abidjan.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc