Régions

BHNS: Le tram sur pneu opérationnel en 2020 à Casablanca

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5280 Le 25/05/2018 | Partager
Appel d’offres pour la maîtrise d’œuvre des lignes 5 et 6
Coût de l’investissement: 1,8 milliard de DH
Liaisons rapides vers les lignes 1, 3 et 4 du tramway
tram_sur_pneu_080.jpg

Le tracé du réseau n’est pas encore définitif. Mais les études ont retenu l’option de combiner 4 lignes de tramway avec 2 lignes de bus à haut niveau de service (en vert sur le schéma)

Casa-Transports vient de lancer un appel d’offres sur les prestations de maîtrise d’œuvre pour la réalisation des lignes 5 et 6 du bus à haut niveau de service (BHNS) à Casablanca. Il s’agit d’un marché estimé à 84 millions de DH.

Ces prestations portent sur la réalisation des missions d’études et de suivi de l’exécution et de la mise en oeuvre des équipements, installations et travaux pour la réalisation du projet (réseaux, infrastructures, aménagements urbains et paysagers, matériel roulant …).

Ce réseau de BHNS complétera l’itinéraire des 4 lignes de tramway prévues à l’horizon 2020. Il sera d’ailleurs exploité par le même opérateur (RATP Dev).

Il permettra de faire les liaisons avec les stations de tramway. D’autant plus que, dans une ville tentaculaire comme Casablanca, il est impossible d’étendre sans cesse le réseau de tram.

La ligne 5 s’étend sur une longueur de 12 km, comportant 24 stations. Elle relie les quartiers Salmia à Lissasfa. Elle desservira l’axe boulevards Al Laymoun, Al Qods, Mohammed VI, Moqdad Lahrizi et Al Joulane. Pour sa part, la ligne 6 connectera la ville d’Errahma au centre-ville via la route régionale 3003 et la route nationale 1. Elle desservira l’axe boulevards Moulay Touhami, Oum Rabie et Abdellah Charif. Cette ligne s’étendra sur une longueur de 10 km et comportera 20 stations.

Les deux lignes BHNS servent un couloir direct comptant 300.000 habitants. Elles offriront par ailleurs des liaisons rapides avec les lignes 1, 3 et 4 du tramway. Elles seront mises en service en 2020 après une période de travaux de 2 ans environ et nécessiteront une enveloppe d’investissement de 1,8 milliard de DH.
Rapide, accessible et écologique, le BHNS circule sur des voies réservées (site propre), ce qui lui permet d’offrir des performances comparables à celle du tramway.

Il se distingue des autres moyens de transport collectif classiques par  la rapidité et la régularité, le confort et la modernité des véhicules ainsi que l’accessibilité des stations pour les personnes à mobilité réduite (PMR).

Pour le moment, tout cela relève plus de la «science fiction» pour les Casablancais qui empruntent chaque jour les bus déglingués de M’dina Bus. Le délégataire du service de transport collectif urbain par bus depuis 2004 arrive en fin de mandat. Casa-Transports est mandatée depuis 2017 afin de préparer le cahier des charges du futur contrat.

C’est l’établissement de coopération intercommunale «Al Baida», représentant 18 communes de Casablanca, qui prend désormais en charge ce volet de la mobilité.  Casa-Transports devra, quant à elle, mener l’intégralité du processus de contractualisation avec un ou plusieurs exploitants afin d’assurer un service régulier de transport en commun par autobus à partir de novembre 2019, date à laquelle prendra fin le contrat en cours.

Aujourd’hui, les propositions de restructuration du réseau bus (baptisé Albaida Hafilaty) sont à un stade avancé et le processus d’élaboration des scénarii est en cours de finalisation. La prochaine échéance majeure dans le planning global de cette mission concerne le lancement de l’appel d’offres programmé dès ce mois de juin.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc