×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Présidentielle en Egypte La participation seul enjeu

    Par L'Economiste | Edition N°:5240 Le 29/03/2018 | Partager
    Al-Sissi étant assuré de l'emporter, faute d'adversaires crédibles
    Les résultats officiels seront proclamés le 2 avril

    Les Egyptiens ont voté, mercredi 28 mars, pour la troisième et dernière journée d'un scrutin présidentiel dont la participation représente l'unique enjeu. Le chef de l'Etat Abdel Fattah Al-Sissi étant assuré de l'emporter faute d'adversaires crédibles.

    Si une certaine affluence a été observée lundi à l'ouverture du scrutin, les électeurs ne se sont pas bousculés mardi et mercredi en milieu de journée dans certains bureaux de vote au Caire et dans le delta du Nil, ont constaté des journalistes de l'AFP. Aucun chiffre officiel de participation n'a été publié depuis le début du vote.
    Elu en 2014 avec 96,9% des voix, Sissi, âgé de 63 ans, a pour seul adversaire Moussa Mostafa Moussa, (65 ans), le chef du parti libéral Al Ghad (méconnu du grand public).

    Le pouvoir redoute surtout un taux d'abstention élevé, susceptible de décrédibiliser l'élection. Les abstentionnistes seront ainsi sanctionnés, a annoncé l'Autorité nationale des élections. «Une amende de 500 livres (près de 22 euros), sera appliquée contre eux», a affirmé son porte-parole Mahmoud el-Chérif à la télévision égyptienne.

    La veille, le Premier ministre Chérif Ismaïl a exhorté les électeurs à voter. A la télévision publique et dans la rue, des chansons patriotiques sont diffusées pour inciter les Egyptiens à aller voter. Les appels insistants à la participation tranchent avec les scènes de liesse et de foule autour des bureaux de vote que les médias favorables au régime relayent en continu.

    Ces derniers relatent également, comme les autorités, «la bonne organisation des élections, l'absence de problème sécuritaire ou encore la couverture sans difficultés majeures pour les médias étrangers». A noter que les résultats officiels de la présidentielle seront proclamés le 2 avril.

    A la présidentielle de 2014, le taux de participation avait atteint 37% après deux jours de scrutin, puis 47,5% après une prolongation d'une journée. Populaire en raison du retour d'une certaine stabilité en Egypte, l'ancien maréchal Sissi est arrivé au pouvoir un an après avoir destitué l'islamiste Mohamed Morsi, premier président égyptien élu démocratiquement mais vite devenu impopulaire.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc