Competences & rh

L’ISCAE glisse ses étudiants dans la peau d’Onusiens

Par Karim Agoumi | Edition N°:5228 Le 13/03/2018 | Partager
Des simulations de conférences des Nations unies prévues du 30 mars au 1er avril
Plus de 60 jeunes délégués de différentes nationalités proposeront des solutions aux enjeux mondiaux
Des résolutions qui seront prises en compte lors des prochaines Assemblées générales de l’organisme
liscae-onu-028.jpg

L’ISCAE proposera du 30 mars au 1er avril une expérience particulièrement originale. L’établissement organisera en effet des simulations de conférences onusiennes. Au total, plus de 60 étudiants de différentes nationalités proposeront des solutions concrètes pour résoudre les grandes problématiques humaines mondiales. Des résolutions qui seront officiellement prises en considération par l’organisme (Ph. brands2life.com)

Glisser des étudiants dans la peau de diplomates onusiens. C’est l’expérience à la fois originale et passionnante que propose l’ISCAE Casablanca en abritant du 30 mars au 1er avril prochain la première édition du Groupe ISCAE International Model United Nations. Une simulation des célèbres conférences des nations qui apprendront aux jeunes à délibérer efficacement de thèmes d’actualité mais également d’améliorer leur prise de parole.

L’évènement, inédit au Maroc et organisé par le nouveau club «Groupe ISCAE Model Un», donnera ainsi la parole à plus de 60 jeunes délégués venus des quatre coins du monde. Chacun d’entre eux représentera plus concrètement un pays donné et sera amené à défendre ses intérêts ainsi qu’à débattre de sujets inscrits à l’agenda des Nations unies.

L’occasion de lister des problématiques politiques et socio-économiques stratégiques à l’échelle mondiale et d’y apporter des solutions communes et réalistes. Au programme, des débats percutants qui aboutiront sur la rédaction de résolutions adéquates.

Une manifestation qui permettra dans un premier temps aux étudiants participants de contribuer activement à la prise de décisions diplomatiques et à la recherche de solutions humanitaires et sociales. En effet, les résolutions qui découleront de leurs échanges seront officiellement débattues au cours des prochaines Assemblées Générales de l’organisation internationale. Ces interactions représenteront également un solide moyen de développer leur culture générale tout en améliorant leur capacité à communiquer en public. Des atouts particulièrement utiles pour leur future carrière sur le marché du travail.

Ces rencontres particulières ne datent néanmoins pas d’hier. Le concept est apparu pour la première fois dans les années 1920 et s’est répandu en masse au sein des universités et des écoles internationales anglophones du monde entier après la création des Nations unies en 1945. Ces cinq dernières années, le programme a enrolé pas moins d’un million d’étudiants.

 

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc