Entreprises

Saham se réinvente en fonds d’investissement panafricain

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5226 Le 09/03/2018 | Partager
Le groupe revoit sa stratégie de développement
Il se recentre sur sa vocation de mobilisateur d’investissement vers l’Afrique
Et se désengage totalement du secteur de l’assurance

L’avenir de Saham ne s’inscrit plus dans les métiers de l’assurance. Le groupe qui vient, tout juste de céder la totalité de ses participations dans ses filiales assurance à son partenaire de longue date Sanlam pour quelque 10 milliards de DH ambitionne de se transformer en un fonds d’investissement panafricain.

«L’idée de devenir un fonds d’investissement pour l’Afrique nous trotte dans la tête depuis un certain temps déjà. Celle-ci nous permettra de démultiplier nos investissements sur le continent», confie d’emblée Moulay Mhamed Elalamy, porte-parole du groupe Saham lors de la présentation des détails de la vente de Saham Assurance à Sanlam.

Il faut dire que le groupe qui semble suivre les traces de la SNI (cf. L’Economiste du 29 mars 2010) est parvenu à drainer un total de 1,7 milliard de dollars d’investissements étrangers depuis 2012 sur le continent et compte donc en faire encore «beaucoup» plus. D’ailleurs, la totalité du produit de la cession du pôle assurance qui est exactement de 9,6 milliards de DH sera allouée comme capital de départ pour le fonds.

«Depuis 20 ans d’existence, nous n’avons jamais distribué de dividendes. Tout est systématiquement réinvesti dans le développement», prétend le porte-parole du groupe. Il faudra ensuite parvenir à lever des fonds auprès d’autres investisseurs. «Je pense que nous sommes le meilleur candidat pour monter un fonds et fédérer encore une fois des investisseurs de qualité pour raconter de très belles histoires sur le continent», se réjouit Elalamy qui entend renforcer davantage la position d’acteur stratégique continental du groupe Saham.

Ce recentrage stratégique va lui permettre de renforcer l’impact d’un groupe, actif dans plusieurs secteurs et qui, depuis sa base marocaine, compte plus de 14.000 collaborateurs. Justement, le groupe dit vouloir investir dans de nombreux domaines d’activité via Casablanca. «Des acquisitions stratégiques sont même en cours de finalisation», annonce Elalamy avant de préciser que ces investissements se feront principalement sur les métiers historiques du groupe (l’agriculture, l’éducation, la santé…) mais aussi sur de nouveaux métiers qui seront annoncés ultérieurement. «Chez Saham, nous n’excluons aucun secteur», assure-t-il.   

Pour se transformer en fonds d’investissement, le groupe Saham a simplifié son actionnariat en rachetant les parts de Wendel qui lui a permis d’accélérer de manière substantielle sa diversification depuis son entrée en 2013. Parallèlement, il y a le désengagement du pôle assurance qui a nécessité des mois de négociation au profit de Sanlam, premier groupe d’assurance en Afrique avec une capitalisation boursière de 16 milliards de dollars qui rachète 100% de Saham finance.

L’acquisition a été conclue sur la base d’un prix de Saham Assurance Maroc à 1.450 DH par action. Soumise aux avis des différents régulateurs concernés, l’opération donnera lieu au lancement d’une offre publique d’achat. Sa finalisation est attendue pour le second semestre 2018 (entre juillet et novembre).

Qui est Sanlam?

Sanlam Group est leader de services financiers, coté sur le JSE Limited et sur le Namibian  Stock Exchange. Le Groupe opère en Afrique australe, de l’Est et de l’Ouest. Basé en Afrique du Sud, il est actif dans de nombreux domaines dont l’assurance, l’ingénierie financière, la gestion d’actifs, la gestion des risques et les activités de marchés de capitaux et la gestion de fortune. A travers la prise de contrôle de Saham Finances, Sanlam projette de devenir un groupe panafricain d’assurance, d’investissement et de services auxiliaires. Au-delà, ce rapprochement est également politique puisque le principal actionnaire de Sanlam, Patrice Motsepe, homme d’affaires sud-Africain, est le frère de la femme de l’actuel Président Cyril Ramaphosa.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc