×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5216 Le 23/02/2018 | Partager

    ■ La France prête au FMI
    La Banque de France a contribué à un Fonds fiduciaire du FMI pour la réduction de la pauvreté en accordant un prêt de 2,9 milliards de dollars. Ce prêt (le sixième effectué par Paris) fait de ce pays un des plus importants contributeurs à ce fonds pour la réduction de la pauvreté et la promotion de la croissance, qui fournit des prêts à bas coût aux pays les plus pauvres. Les bénéficiaires de ces prêts sont notamment les pays africains. Une campagne pour le refinancement de ce fonds a été lancée par la DG du FMI Christine Lagarde en novembre 2015 avec l'objectif de réunir plus de 15 milliards de dollars. Cet objectif a été légèrement dépassé.

    ■ L'OCDE dénonce la hausse des visas «dorés»
    Les passeports et les visas «dorés», accordés par plusieurs Etats à des étrangers contre investissement, peuvent être un moyen de blanchir de l'argent ou de frauder le fisc, s'inquiète l'OCDE. «Si l'acquisition de ces documents peut être motivée par des raisons légitimes, telle que la volonté de voyager plus facilement, d'offrir une meilleure éducation à ses enfants, ou encore de vivre dans un pays politiquement stable, elle peut aussi être utilisée par des blanchisseurs d'argent et des fraudeurs fiscaux», indique l’organisation.

    ■ UE: Pour une harmonisation de l’IS
    Le Parlement européen a incité les pays européens à harmoniser l'impôt sur les sociétés (IS) dans toute l'Union, avec l'adoption d'un rapport allant dans ce sens, concocté par l'eurodéputé français Alain Lamassoure. Dans ce rapport, Lamassoure (ancien ministre délégué français au budget) apporte sa contribution au vaste chantier de taxation des GAFA, réclamée par la France depuis l'été 2017 et qui doit faire l'objet en mars d'une proposition législative de la part de la Commission européenne.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc