Régions

Al Hoceïma muscle son dispositif de santé

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5215 Le 22/02/2018 | Partager
2 hôpitaux, 6 centres de santé à construire et 29 autres à mettre à niveau
10 millions de DH pour équiper les centres de santé dans la province

Un coup de pouce pour le dispositif de santé d’Al Hoceïma. Le ministère de tutelle vient d’annoncer le lancement d’un appel d’offres pour l’acquisition et l’installation de l’équipement technique destiné aux différents centres de santé de la province. Le budget prévisionnel est estimé à 10 millions de DH et concerne l’imagerie médicale, le matériel et les instruments de soins ainsi que celui de maternité et pédiatrie.

Ces achats, lancés par la Direction régionale de la santé de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, seront finalisés avant la fin de l’année. Ils compléteront l’équipement mis en place dans le cadre du programme Manarat Al Motawassit à Al Hoceïma en matière de santé qui a fait couler beaucoup d’encre. Ce matériel préparera l’entrée en service au cours de cette année de l’hôpital provincial d’Al Hoceïma dont le retard a cristallisé une bonne partie des demandes des membres du hirak rifain.

Le dispositif de santé sera aussi étoffé avec un hôpital provincial à Imzouren, dans les environs d’Al Hoceïma et de six nouveaux centres de santé en plus de la réhabilitation de 29 autres pour un montant global de 65,1 millions de DH.
A noter que sur l’ensemble de ces projets dédiés au secteur de la santé, 21 ont déjà été achevés, 14 étaient en cours d’exécution. Le montant alloué à ces infrastructures est de 520 millions de DH.

A rappeler que Manarat Al Motawassit, programme de mise à niveau urbaine de la province d’Al Hoceïma, a connu divers retards et dysfonctionnements ayant coûté leurs postes à plusieurs responsables gouvernementaux.

Le programme a mobilisé un investissement de 6,5 milliards de DH et il s’étend sur la période 2015-2019.  Son objectif est d’accompagner le développement de la ville et améliorer le cadre de vie de ses habitants tout en préservant l’environnement. Il s’agit d’un programme intégré et multidisciplinaire, à l’image de Tanger-Métropole puisqu’il s’intéresse à la mise à niveau territoriale ainsi qu’à la qualification des centres urbains d’Al Hoceïma et des communes qui l’entourent.

Les projets prévus intéressent des secteurs comme la santé mais aussi le sport, l’éducation et la culture, entre autres.

Un encadrement médical en dessous de la moyenne

Le système de santé se compose de:

al-houceima-sante-hopital-015.jpg

Avec près de 400.000 habitants, la province d’Al Hoceïma présente un taux de couverture en médecins inférieur de six points à la moyenne nationale. Les projets en cours dans le cadre du programme Manarat Al Motawassit permettront de revoir à la hausse ce nombre en mettant en place deux nouveaux centres hospitaliers et six autres de santé (Ph. L'Economiste)

■ 3 hôpitaux avec 525 lits
9 centres de santé urbains
31 centres de santé ruraux communaux
16 dispensaires ruraux
180 médecins dont 38 dans le secteur privé
45 médecins/100.000 habitants (moyenne nationale: 51,2 médecins/100.000 habitants)
345 infirmiers dont 227 polyvalents et 64 sages-femmes

Sources: Monographie provinciale d’Al Hoceïma, Haut commissariat au Plan, mars 2017

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc