×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5214 Le 21/02/2018 | Partager

    Happy end pour «l’enfant de la valise» ivoirien
    L’histoire de l’enfant ivoirien caché dans une valise pour passer la frontière sud de l’Europe en 2015 a eu un dénouement heureux mardi 20 février à Sebta. Son père a été condamné à une faible amende et sa famille pourra vivre réunie en Espagne.
    «Tout est fini, nous allons commencer à revivre, tous ensemble, ma femme, ma fille, mon fils et moi à Bilbao dans le nord de l’Espagne», a réagi le prévenu Ali Ouattara, tout à son soulagement, à la sortie de l’audience. Le parquet réclamait initialement trois ans de prison à l’encontre du père. Mais il n’a finalement requis qu’une peine d’amende, en constatant que l’audience n’avait pas permis de prouver que le prévenu «savait de quelle façon son fils allait être introduit dans le pays». Les trois juges l’ont condamné à 92 euros d’amende en tenant compte du fait qu’il avait passé un mois en détention provisoire. Quant à la jeune porteuse de la valise, elle reste recherchée par la justice, selon le tribunal.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc