×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les finances publiques en chiffres

    Par L'Economiste | Edition N°:5192 Le 22/01/2018 | Partager

    IS progressif, soutien aux investissements réalisés par les sociétés en vue de fusion ou de scissions, exonération des droits d’enregistrement pour la constitution et l’augmentation de capital des sociétés ou des groupements d’intérêt économique, incitations à l’emploi… La loi de finances 2018 introduit plusieurs mesures en faveur de l’entreprise et de l’investissement. Pour Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, la poursuite de la politique d’industrialisation permettra de rééquilibrer le modèle de croissance. Intervenant à la traditionnelle rencontre de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, il a également rappelé que les secteurs sociaux figurent aussi parmi les priorités.

    finances_publiques_en_chiffres_1_092.jpg

    Les équilibres macro-économiques se rétablissent. Le déficit budgétaire se maintiendrait à 3% en 2018. Il avait atteint 7,2% en 2012. Pareil pour l’autre déficit jumeau. Le déficit du compte courant prévu est de 3,8% en 2018 contre 4% en 2017

    finances_publiques_en_chiffres_2_092.jpg

    Avec 32% du PIB, le taux d’investissement est l’un des plus élevés au monde mais l’impact sur la croissance et l’emploi n’est pas à la hauteur de l’effort. Pour accroître l’efficacité de l’investissement public, le ministère des Finances va appliquer une nouvelle démarche. Celle-ci tiendra compte des retombées sur l’emploi et sur l’amélioration des conditions de vie

    finances_publiques_en_chiffres_3_092.jpg

    L’ensemble des programmes sociaux ont été maintenus. Depuis son lancement, l’aide directe aux veuves a atteint 1 milliard de DH. Cette aide est conditionnée par la poursuite des études

    finances_publiques_en_chiffres_4_092.jpg
    finances_publiques_en_chiffres_5_092.jpg

    Tous les secteurs se sont relativement bien comportés à l’export. Les ventes de phosphates et dérivés ont augmenté de 11,1%. Le textile reste sur une tendance haussière, +5,9%. En 2016, ce secteur avait enregistré une hausse de 6,7%

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc