×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Monde rural: El Othmani veut s’attaquer aux centres émergents

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5177 Le 27/12/2017 | Partager
    Un programme 2018-2021 en cours d’élaboration
    Doter les centres ruraux de documents d’urbanisme pour encadrer le développement territorial
    monde-rurale-077.jpg

    Face aux difficultés de scolarisation des enfants du monde rural, notamment à cause de l’éloignement des établissements, Saâdeddine El Othmani veut agir sur le levier de l’aménagement territorial. C’est ce qui permettra, selon lui, «d’améliorer le niveau de vie de la population en répondant aux besoins sociaux, sanitaires et éducatifs» (Ph. Bziouat)

    Interpellé par les députés sur les mesures en faveur du développement du monde rural, Saâdeddine El Othmani s’est voulu rassurant, sans toutefois réussir à convaincre. Intervenant lundi dernier lors de la séance mensuelle des questions de politiques publiques à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement s’est contenté de rappeler certaines «réalisations», dans les domaines de l’électrification, d’accès à l’eau potable et de scolarisation.

    Il a mis l’accent sur «la mise en place du Programme national de lutte contre les disparités dans le monde rural». Ce plan, doté de 50 milliards de DH, ambitionne de «mettre en place des infrastructures de base, notamment la construction et le réaménagement des routes, l’approvisionnement en eau potable, la mise à niveau des établissements de santé et d’éducation…».

    Concrètement, le programme de généralisation de l’accès à l’eau a permis d’atteindre un taux de couverture de 96% en 2016. El Othmani a promis d’augmenter ce taux de 1% en 2018, avec un investissement de 925 millions de DH. Idem pour l’électrification, dont la couverture est de 99,47%.

    Ce taux devra passer à 99,57% l’année prochaine, puis à 99,93 en 2019, selon le chef du gouvernement. Celui-ci est revenu également sur la création de 564 établissements scolaires dans le monde rural entre 2010 et 2017, ainsi que la création de 90 unités des soins d’urgence de proximité dans les 12 régions.

    Saâdeddine El Othmani veut aussi atténuer les effets de l’exode rural. Pour cela, il souhaite s’attaquer aux centres ruraux émergents, annonçant devant les députés l'élaboration en cours d'un programme national, étalé sur la période 2018-2021. Cette stratégie ambitionne de «réglementer le développement territorial de ces centres et d’améliorer le niveau de vie de la population», a-t-il dit.

    Le chef du gouvernement veut activer le levier de l’aménagement du territoire, en accélérant la réalisation des documents d’urbanisme pour ces zones. Actuellement, 75% des régions rurales sont couvertes par ces documents. Il a aussi annoncé le lancement d’un plan d’aide architectural au profit du milieu rural. L’idée est de «fournir aux populations, à titre gracieux, des plans architecturaux et de restructuration des douars».

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc