×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Impact Journalism Day

    Des sites de secours à travers le monde

    Par Doyle RICE | Edition N°:5052 Le 23/06/2017 | Partager
    sites_de_secours_xv_052.jpg

    Le 1er juin 2011, quelques tornades ont sévi dans leur Etat, abîmant leur maison à Monson, dans le  Massachussetts. Ce qui a commencé comme une manière d'aider leur communauté à se remettre debout après un désastre, est devenu «recovers.org», un site web gratuit, simple d'utilisation, «prêt à l'emploi», pour aider d'autres villes et villages à organiser rapidement les secours après un désastre.
    «C'est un plan qui peut être déployé en quelques minutes, en aidant les responsables locaux des secours à travailler au sein d'une action organisée», explique Chris Kuryak, le chef de projet des opérations. Le site aide les habitants à gérer l'aide des bénévoles, à distribuer les dons, à suivre l’évolution de la situation, à demander des subventions, à solliciter l'aide de canaux officiels tels que l'Agence fédérale de gestion des urgences, l’Armée du Salut ou la Croix-Rouge. Il met également en contact les bénévoles avec les victimes, permettant à chacun des groupes d'alerter l'autre sur ses besoins ou sur l’aide qu’il peut fournir.
    Aujourd'hui, l'organisation abrite plus de 200 sites de secours pour des communautés autour du monde. «Les gens devraient savoir qu'ils peuvent compter sur ces sites en cas de besoin», explique Morgan O'Neill.

    Doyle Rice

    usa_today_network.jpg

     

     

     

    ijd-logos.jpg

     

     
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc