×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Migration, lutte antiterroriste… au sommet européen

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5051 Le 22/06/2017 | Partager

    Après sa victoire électorale en France, Emmanuel Macron participera les 22 et 23 juin à son premier sommet européen à Bruxelles. Convaincu de l'importance de l'axe franco-allemand, le président français a obtenu le soutien d'Angela Merkel. Paris et Berlin présenteront un front uni sur la plupart des grands sujets, avec des contributions communes sur la défense, la politique migratoire, le climat, la lutte antiterroriste et la protection commerciale. Emmanuel Macron bénéficie aussi d'un contexte international favorable, avec un président américain hostile au multilatéralisme et un Royaume-Uni qui a choisi le Brexit.

    Le premier résultat concret, espère l'Elysée, devrait concerner la défense, avec la création du fonds européen proposé par la Commission européenne le 7 juin. Ce projet doit mobiliser 5,5 milliards d'euros par an, avec des scénarios d'intégration militaire renforcée. En revanche, sur la limitation du travail détaché, le Conseil européen a repoussé toute décision à l'automne. Sur la protection commerciale, la France demandera de renforcer les outils antidumping, autre sujet qui ne fait pas l'unanimité.

    La tâche du président Macron est ardue car ses résultats intérieurs et extérieurs sont liés. La chancelière allemande attend, en effet, en retour de son appui, de voir s'il réussit à réformer le marché du travail et à assainir ses finances publiques. Le déficit public français risque de dépasser cette année la limite européenne des 3% du PIB. Difficulté inattendue, le président français doit remodeler son équipe gouvernementale, après les décisions successives des ministres de la Défense, des Affaires européennes et de la Justice de renoncer à leur poste, fragilisés par une enquête judiciaire en cours. o
    F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc