×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Salon du Bourget: Les constructeurs se disputent une pluie de commandes

    Par Amine SAHRANE | Edition N°:5051 Le 22/06/2017 | Partager
    Boeing reste en tête
    Il compte livrer entre 760 et 765 avions cette année
    salon-bourget-051.jpg

    Boeing et Airbus ont engrangé mardi 20 juin des commandes pour plusieurs milliards de dollars. Le géant américain Boeing prévoit un doublement de la flotte mondiale d’ici vingt ans  (Ph. AFP)

    Rude concurrence entre les deux géants internationaux de l’aéronautique. Des commandes pour plusieurs milliards de dollars se sont accumulées, mardi au salon du Bourget à Paris, pour Boeing et Airbus. L’américain a néanmoins pris les devants. Il a obtenu des commandes fermes pour 11,5 milliards de dollars. Plus de la moitié (5,8 milliards) proviennent de la société de location chinoise China Aircraft Leasing Company pour 50 moyen-courriers 737 MAX.

    Le constructeur européen a répliqué en annonçant une commande d’Ethiopian Airlines de dix gros porteurs A350-900 pour 3,11 milliards de dollars. Une autre commande porte sur dix A321, pour un prix catalogue de 1,16 milliard de dollars, de la part de la compagnie américaine Delta Airlines. De son côté, le spécialiste brésilien des appareils de moins de 130 places, Embraer,  a enregistré 18 commandes fermes pour un peu plus d’un milliard de dollars.

    Le géant américain prévoit le doublement de la flotte mondiale d’ici vingt ans. Il table sur une demande de 41.030 nouveaux appareils dans le monde, pour une valeur de marché de 6.050 milliards de dollars. Airbus formule une prévision qui va dans le même sens. Il vise une demande de 35.000 appareils pour une valeur de marché de 5.300 milliards de dollars. A noter qu’Airbus ne tient compte dans sa prévision que des véhicules de 100 places, alors que Boeing inclut ceux de plus de 30 sièges.

    Sur le court terme, Boeing prévoit livrer entre 760 et 765 avions cette année, contre 748 en 2016. Il devance ainsi Airbus qui compte livrer 700 unités en 2017 contre 688 l’année précédente. C’est en Asie que la demande sera la plus forte. Selon Boeing, le continent va avoir besoin de 16.050 nouveaux appareils. Environ le double de l’Amérique du Nord (8.640 appareils) et de l’Europe (7.530). Une commande de 3.350 avions va provenir du Moyen-Orient. Il s’agit d’une région clé pour le long-courrier avec des compagnies comme Emirates ou Qatar Airways.

    RAM meilleure compagnie aérienne africaine en 2017

    Le Maroc a marqué sa présence au salon du Bourget. La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a remporté pour la quatrième fois, mardi à Paris, le prix de la meilleure entreprise aérienne africaine pour l’année 2017.
    Le prix est décerné par Skytrax, un organisme réputé mondialement pour ses enquêtes sérieuses, scientifiques et objectives.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc