×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5045 Le 14/06/2017 | Partager

    ■ Une femme se dénude totalement au Mur des Lamentations
    La police israélienne a interpellé dimanche une femme qui s’était totalement dénudée devant le Mur des Lamentations, le lieu le plus sacré du judaïsme dans la vieille ville de Jérusalem, a annoncé la police. La femme, une Israélienne âgée de 23 ans, a enlevé ses vêtements en début d’après-midi sur ce lieux de prière dans la section réservée aux femmes, a indiqué le porte-parole de la police Micky Rosenfeld. Il a précisé que des policiers présents sur les lieux l’avaient immédiatement recouverte de châles pour «éviter un incident plus grave» avec les fidèles juifs présents sur place. «A ma connaissance, c’est la première fois qu’une femme se dénude au Mur des Lamentations», a-t-il ajouté. Il a indiqué qu’elle allait être examinée sur le plan psychologique pour tenter de comprendre les raisons de son geste. C’est le vestige du mur de soutènement du second temple détruit par les Romains en 70. Le temple se trouvait en surplomb, là où s’étend aujourd’hui l’esplanade des Mosquées, avec le dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam. Les juifs continuent à révérer le promontoire comme le mont du temple, mais ne sont pas autorisés à y prier.

    ■ Un surfeur de Rio évite une collision avec un frigo
    Habitué aux émotions fortes, le Brésilien Marcus Schaefer surfe depuis 35 ans sur la splendide plage de Leblon à Rio, mais il ne s’était jusqu’ici jamais retrouvé nez à nez avec un réfrigérateur. «J’ai déjà vu des tortues, des dauphins.... mais un frigo, c’est la première et la dernière fois j’espère», a raconté à l’AFP le surfeur, qui a filmé la scène. «C’est la chose la plus bizarre que j’ai vu flotter». Sur sa vidéo postée sur les réseaux sociaux jeudi, Journée mondiale des Océans, on voit un surfeur évoluer sur la crête d’une vague puissante avant d’éviter de peu une collision avec un réfrigérateur blanc de grande taille. «Je prenais une vague avec un ami à Leblon quand on a aperçu un objet flottant un peu plus loin», poursuit Marcus Schaefer. «Petit à petit le courant l’a ramené vers nous. Et c’est là qu’on s’est rendu compte que c’était un frigo. Surréaliste!». La plage de Leblon, au bout de celle d’Ipanema, est l’un des spots préférés des surfeurs de Rio. «En réalité, c’est le courant et les vagues qui l’on ramené sur la plage. C’était dangereux», ajoute le Carioca de 42 ans. «Heureusement, personne n’a été blessé». Il se désole de voir la baie paradisiaque polluée. «Malheureusement, on voit des saletés tous les jours. Il y a deux canaux qui se jettent sur la plage d’Ipanema. L’eau qui en sort est immonde et en fonction des courants, la plage est parfois dégoûtante». «Je surfe depuis tout petit et presque tous les jours, je vais tôt à la plage. Je me suis toujours soucié de ramasser les ordures que les gens laissent sur place». Au moins l’épisode du réfrigérateur aura-t-il eu un effet bénéfique pour le surfeur, qui espère éveiller les consciences grâce à sa vidéo. «Avec ce triste épisode, je me dis qu’il faut vraiment que je fasse quelque chose de plus sérieux. On ne peut pas compter seulement sur le gouvernement».

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc