×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5040 Le 07/06/2017 | Partager

■ GB: Un logiciel pour reconnaître les moutons malheureux

Un programme informatique permettant de déterminer si les moutons souffrent ou sont malheureux a été mis au point par une équipe de chercheurs de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni dans le but d'améliorer leur bien-être. Les scientifiques se sont appuyés sur près de 500 photos de moutons collectées par des vétérinaires pour élaborer un algorithme qui détecte certaines expressions sur la tête des ovins. Ils peuvent ainsi déterminer si l'animal souffre, et son degré de douleur. Le logiciel décèle les yeux mi-clos, les joues creusées, les oreilles repliées, les lèvres étirées, ou les narines déformées, autant d'expressions de la douleur chez le mouton. Il fonctionne aussi pour d'autres espèce, notamment le cheval, le lapin ou certains rongeurs utilisés pour les expériences en laboratoire. En installant des caméras sur des abreuvoirs ou dans des granges pour scanner le visage des bêtes, les scientifiques pensent pouvoir permettre aux fermiers détecter plus rapidement les maladies et ou les blessures de leur bétail, et accélérer la mise en place des traitements.
Pour développer leur logiciel, les scientifiques se sont appuyés sur des recherches en intelligence artificielle visant à reconnaître les émotions humaines. «Une bonne partie du travail préparatoire avait été effectuée par Darwin», explique Peter Robinson, professeur au Laboratoire d'informatique de Cambridge, sur le site de l'Université. «Il avait affirmé que les humains et les animaux exprimaient leurs émotions par des comportements similaires. On a donc voulu appliquer aux animaux certains de nos travaux sur les humains». «C'est intéressant de constater qu'il existe des analogies évidentes dans l'expression de la douleur sur le visage d'un humain ou d'un mouton», complète sa collègue Marwa Mahmoud.

■ Echange dessin contre vote anti-Tory: Banksy doit retirer son offre
Un dessin de Banksy contre un vote anti-conservateur? A quelques jours des législatives du 8 juin au Royaume-Uni, le célèbre artiste de rue a dû retirer son offre après des plaintes à la police. Banksy proposait sur les réseaux sociaux aux électeurs de leur envoyer un dessin en échange d'une «photo de votre bulletin (...) montrant que vous avez voté contre les conservateurs» de la Première ministre Theresa May.
Le dessin en question montrait une fillette voyant s'éloigner un ballon aux couleurs du Royaume-Uni, symbolisant peut-être les difficultés et divisions du pays en plein Brexit. L'artiste précisait que son offre était limitée aux électeurs résidant dans quelques circonscriptions de Bristol (est de l'Angleterre), région dont il est originaire. Malheureusement pour les fans du street-artiste, ou pour les électeurs de l'opposition travailliste, la police locale d'Avon et Somerset a indiqué avoir ouvert une enquête à la suite «de nombreuses plaintes». «Il est illégal (...) pour un électeur d'accepter ou d'être d'accord pour accepter un cadeau en échange d'un vote», souligne-t-elle sur Twitter, en prévenant que les contrevenants pourraient être poursuivis. Banksy a donc mis fin lundi soir à l'opération dans un message intitulé «Rappel de produit» sur Instagram.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    pub[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc