×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Les nuits du Ramadan à L’Uzine

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5031 Le 25/05/2017 | Partager
2e édition de «Chbe3 fan f’ramadan» dans le centre culturel casablancais
Musique, cinéma, théâtre… les femmes à l’honneur
nuits-ramadan-usine-031.jpg

L’ouverture de l’Uzine dans le quartier de Aïn Sebaâ est une aubaine pour les jeunes des quartiers nord de Casablanca. Street art, théâtre, cinéma, photographie, musique, littérature, cirques: un espace ouvert à la fois aux jeunes artistes et au grand public (Ph. l’Uzine)

Qui aurait cru que le quartier industriel de Aïn Sebaâ deviendrait un des «spots culturels» les plus dynamiques de la ville?  Face à une offre culturelle dans la capitale économique des plus sommaires, l’implantation de l’Uzine, un espace qui se veut, à la fois, incubateur de talents, espace de création et de programmation artistique et culturelle, dans cette zone industrielle est une aubaine pour les jeunes des quartiers nord de la ville (Aïn Sebaâ Roches noires, Sidi Bernoussi…)

Le centre culturel de la fondation Touria et Abdelaziz Tazi propose depuis 2014, une programmation éclectique, audacieuse et multidisciplinaire,  basée sur la création, la transmission, et les rencontres directes entre les artistes et les publics. 

Street art, théâtre, cinéma, photographie, musique, littérature, cirques… rien n’échappe aux programmateurs du centre, qui ont d’ailleurs concocté un programme, aux petits oignons, pour le mois de ramadan.  Car si le mois sacré est une période de piété et de frugalité, rien n’interdit, bien au contraire, de consommer de la culture sans modération.

Du 28 mai au 24 juin, «Chbe3 fen f’ramadan» veut «pallier le manque de manifestations culturelles pendant le mois de ramadan, mais aussi répondre à la demande du public nombreux car l’Uzine connaît une affluence record, pour toutes les disciplines, pendant ce mois», précise Maria Daif la directrice générale du centre.  Une bonne occasion de s’extraire de son sofa après le ftour, et d’échapper aux séries télévisées et autres sitcoms à l’humour redondant  que se croient obligées de diffuser nos chaînes de télé.

Théâtre, cinéma et concerts viendront ponctuer les «after ftours», tous les vendredi, samedi et dimanche de la semaine, à partir de 22h. Au programme avec un cycle de cinéma Regards sur le Maghreb et le Monde arabe avec notamment la projection de Caramel de la libanaise Nadine Labaki qui trace avec pudeur et sensibilité, le destin de cinq femmes attachantes de Beyrouth, fortes et fragiles à la fois, qui évoluent entre tradition et modernité  ou encore  le très remarqué, Mille mois de Faouzi Bensaidi, prix Premier Regard au festival de Cannes  (sélection Un certain regard 2003).

Des concerts exclusivement féminins avec le cycle Femmes gardiennes du patrimoine: des complaintes de l’Atlas avec Hadda ou Aki aux subtilités du malhoun avec Touria Hadraoui. Et enfin du théâtre: l’occasion de voir, si vous l’avez raté, A mon âge, je me cache encore pour fumer: une tragi-comédie, de l’auteure franco-algérienne Rayhana et  qui traite également des conditions féminines.

Des femmes qui, entre rébellion, rêve ou soumission, tentent de gérer le machisme ambiant dans nos sociétés. Pour le reste de la programmation, cette deuxième édition de «Chbe3 fen f’ramadan» rencontres, expositions, danse, soirées jam session et jeux de société seront au rendez-vous dans une ambiance bon enfant à découvrir sans modération.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc