×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

L’immobilier brime l’élan de Colorado

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4997 Le 06/04/2017 | Partager
Des ventes impactées par la baisse d’activité dans le bâtiment
L’entreprise sauve les meubles grâce à la carrosserie, l’industrie et l’export
immobilier_colorado_097.jpg

Colorado réussit à atténuer la baisse de son chiffre d’affaires grâce aux segments carrosserie, industrie ainsi que l’export. Son chiffre d’affaires a baissé de 0,8%, le résultat d’exploitation de 6,4%, le résultat net de 4,5%

L’année 2016 a été difficile pour Colorado. Son activité étant étroitement liée au BTP, ses ventes ont subi la baisse de la demande de ciment l’an dernier. Le chiffre d’affaires a légèrement baissé (-0,8%), en 2016. Colorado a réalisé un chiffre d’affaires de 531,7 millions de DH en 2016 contre 536,2 millions de DH en 2015.

Dans le détail, le business a baissé de 2,3% dans le bâtiment (499,7 millions de DH contre 511,4 millions en 2015), alors que les deux autres segments ont progressé: 11,5% pour la carrosserie, soit 24 millions de DH, et 137,7% pour l’industrie, soit 8 millions de DH. L’export représente plus de 8% du chiffre d’affaires, contre 6% en 2015. En valeur, les marchés extérieurs ont rapporté environ 43,4 millions de DH. Ce qui représente une progression de 36% par rapport à 2015. Le marché local a quant à lui baissé en termes de chiffre d’affaires (-3,2%). Il a rapporté 488,3 millions de DH en 2016, contre 504,3 millions en 2015.

«La hausse des ventes à l’export a compensé les pertes enregistrées sur le marché national», explique Abed Chagar, DG de Colorado. Pour 2017, l’industriel table sur une stabilisation de son chiffre d’affaires dans le segment bâtiment. Le management se réfère aux prévisions des analystes du secteur immobilier, qui «parlent plus de conformité par rapport à leur budget que de croissance ou évolution de leur chiffre d’affaires pour 2017», soutient Abed Chagar. Cependant, l’industriel reste optimiste et table sur une croissance de ses activités.

Détenant entre 20 et 25% de part de marché de la peinture, l’entreprise mise sur ses réseaux de distribution pour atteindre ses objectifs: drogueries traditionnelles (85% des ventes), commerces modernes (environ 5%), ventes directes (près de 3%). L’industriel développe un réseau de showrooms pour booster ses ventes. La fréquentation moyenne de ces derniers est d’environ 50 visiteurs/semaine. Pour 2016, l’industriel estime les ventes directes à plus de 2 millions de DH, «dont la moitié vient des recommandations des showrooms», précise le management. Par ailleurs, il se plaint de la contrefaçon dont ses produits font l’objet. «Nous ne sommes pas protégés. La mise en place d’une réglementation s’impose», s’insurge Chagar.

Pour ce qui est des relais de croissance, Colorado suit de près le marché de la réfection, bien qu’il soit l’un des plus faibles de la région. S’y ajoute celui des peintures fonctionnelles (anti-acariens, anti-insectes, anti-moisissures, anti-bactéries…). L’entreprise investit environ 10 millions de DH/an dans la R&D, ce qui représente environ 2% de son chiffre d’affaires. «D’ici 5-6 ans, les peintures fonctionnelles devraient représenter une bonne part de marché dans notre chiffre d’affaires», soutient le patron.

A l’export, le groupe écoule ses produits sur une vingtaine de marchés (Arabie saoudite, Russie, Algérie, Gabon, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal…), via des distributeurs locaux exclusifs. Aujourd’hui, l’industriel compte passer à la vitesse supérieure. «A terme, nous comptons ouvrir une usine de peinture en Afrique de l’Ouest (Sénégal ou Côte d’Ivoire), au Moyen-Orient et peut-être en Europe», annonce Abed Chagar. Pour l’heure, il prospecte les marchés malien, nigérien et tchadien pour la distribution de ses produits.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc