×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Urbanisme: Khémisset s’active

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4988 Le 24/03/2017 | Partager
    Tous les centres de la province seront dotés de leurs documents urbanistiques
    13 études prospectives et 6 plans d’aménagement homologués en 2016

    L’AGENCE urbaine de Khémisset poursuit ses efforts pour doter les communes de la province des documents d’urbanisme nécessaires à leur développement. La 9e session de son conseil d’administration, tenue dernièrement sous la présidence du ministre de l’Urbanisme, Driss Merroune, a été l’occasion pour faire le point sur les réalisations de l’agence en 2016, et de présenter son plan d’action 2017. «Le bilan de l’année dernière se distingue par l’achèvement de 13 études prospectives qui permettront la mise à niveau des paysages urbains et architecturaux des villes et centres de la province de Khémisset», relève Nahida Hamtami, directrice de l’agence urbaine.

    L’année 2016 a connu l’homologation de 6 plans d’aménagement urbain de communes de la province, dont celui de Khémisset. «A cela s’ajoutent 8 autres plans déjà homologués avant 2016», rappelle Hamtami. Parmi les communes concernées, il y a celles de Sidi Allal Bahraoui, Dayet Erroumi, Tiflet et Oulmès.
     La direction de l’agence tient aussi à rappeler le lancement du plan d’aménagement sectoriel de Sidi Allal Bahraoui et la couverture totale en photos aériennes et en plans photogrammétriques de l’ensemble des centres de la province. Tout ce travail permettra à l’agence de maintenir un taux de couverture de 100% en documents d’urbanisme des centres de la province. Avant la création de l’agence, ce taux était d’uniquement 4%.

    Malgré ces «exploits» en matière de production de documents, beaucoup reste à faire sur le terrain pour soigner l’architecture et l’urbanisme des communes de la province, à commencer par son chef-lieu: Khémisset, qui se trouve paradoxalement dépassée par les nouvelles communes, comme celles de Sidi Allal Bahraoui et Tiflet.          

                      
    Abdessamad Archane, président de la commune de Tiflet, profite de l’occasion pour signaler que certains départements ministériels accordent  des autorisations à des investisseurs, pour la réalisation de leur projet, sans tenir compte du plan d’aménagement de sa ville. Il s’agit de projets qui portent sur la construction de stations de distribution de carburant et des centres de visite technique de voitures. «Pour ce genre de projets, il serait judicieux de renforcer la coordination entre la commune et les départements ministériels concernés», recommande Archane.
    Le nombre de projets instruits par les services de l’agence en 2016 s’élève à 2.161, dont 1.733 ont obtenu un avis favorable.

    Plus de 9.000 nouveaux logements

    LES travaux du conseil d’administration ont permis de mettre la lumière sur les réalisations en matière de renforcement de l’offre de logements au niveau de la province. Les projets validés à ce jour par l’agence urbaine portent sur une production de 9.396 nouvelles unités, dont près de 2.000 logements sociaux en cours de construction. Le gros lot, soit plus de 900 unités, est prévu dans la commune de Tiflet.
    Côté gouvernance, les efforts se poursuivent pour une gestion dématérialisée des procédures d’instruction des dossiers. Pour ce faire, l’agence s’est dotée d’un système d’information géographique. Elle a également initié un projet baptisé «Tamir City», qui s’inscrit dans le cadre du chantier «Maroc Numérique». 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc