×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Le premier hôtel écolo de Dakhla ouvre ses portes

    Par | Edition N°:4979 Le 13/03/2017 | Partager
    Dakhla WestPoint EcoLodge a été inauguré vendredi dernier
    Il est doté d’une mini-centrale solaire
    hotel_ecolo_dakhla_079.jpg

    Situé à Foum Labouir, un spot connu des amateurs des sports nautiques (à 10 minutes de la ville de Dakhla), l’écolodge se distingue par une architecture exotique, sous forme de bungalows privatifs avec vue sur l’océan Atlantique (Ph. SB)

    L’offre touristique de Dakhla s’enrichit. Une nouvelle enseigne vient d’y être inaugurée vendredi dernier, le Dakhla WestPoint EcoLodge. Il s’agit du premier établissement positionné sur le créneau écologie et développement durable dans la région. Doté d’une capacité de 140 lits, il a nécessité un investissement de 22 millions de DH. Utilisant des matériaux durables et peu énergivores, Dakhla WestPoint s’inscrit dans une vision écolo. «Pour la construction des bungalows, nous avons utilisé des sacs de sable. Le tout est taloché avec un matériau composé de sable et d’un liant spécial», précise Merouane Zouaoui, architecte du projet.

    La toiture est, quant à elle, inspirée des maisons asiatiques. Elle a été réalisée en chaume (la tige herbacée et creuse de certaines graminées). Celle-ci est tressée autour de roseaux et assemblée sur le sol avant d’être déposée sur l’ossature du toit. Le projet a de ce fait nécessité très peu de béton.
    La gestion de l’eau et de l’énergie électrique est centrale dans la conception du projet. «L’hôtel est doté d’une station de traitement des eaux usées de dernière génération, utilisant l’osmose pour filtrer l’eau, recyclée puis réutilisée pour l’arrosage. Concernant l’électricité, nous projetons d’atteindre une quasi-autonomie à l’avenir, grâce à l’énergie solaire et à une optimisation de la consommation», explique Driss Senoussi, PDG du groupe Maad Ospitality.

    En effet, l’établissement est doté d’une mini-centrale solaire, unique dans toute la zone, et d’un éclairage Led couvrant la totalité du site. Il permet aujourd’hui de réduire la consommation électrique de 75%. L’hôtel dispose, également, d’une piscine naturelle remplie à l’eau de mer, ne nécessitant aucune utilisation de produits chimiques. Quant à l’espace vert de l’établissement, il est constitué de plantes peu consommatrices d’eau, résistantes à la chaleur et aux vents très forts qui caractérisent la ville de Dakhla.
    Toute la décoration intérieure de l’écolodge est tournée vers les produits de récupération et le recyclage. «Feuilles de palmier, bois et pièces mécaniques récupérés sur des bateaux de pêche… le tout a été recyclé et customisé pour concevoir la décoration intérieure et les meubles des bungalows, ainsi que des pièces communes», explique Sonia, décoratrice de l’hôtel.
    Dakhla WestPoint compte 85 employés, principalement recrutés au niveau local.
    De notre correspondante,
    Sabrina BELHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc