×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager

    ■ Un cafard vivant dans la tête!
    Pour une Indienne âgée de 42 ans, ce n’était pas une idée qui lui trottait dans la tête mais un cafard bien vivant! Ressentant une sensation désagréable derrière les yeux au réveil, la femme se rendit immédiatement dans une clinique locale où lui fut pratiqué un lavage nasal. Une fois la démarche terminée, on la renvoya chez elle. Mais la douleur était toujours là. Ce n’est que lorsqu’un spécialiste examina ses canaux nasaux à l’aide d’un endoscope que fut découverte la terrible vérité. «J’ai vu des petites pattes bouger à l’intérieur», raconte à l’AFP M.N.
    Shankar, médecin à l’hôpital universitaire Stanley de Chennai, dans le sud de l’Inde. Poussant plus loin ses recherches, quelle ne fut pas sa surprise: «J’ai réalisé que j’observais en fait le postérieur d’un cafard», se souvient-il avec horreur. Du jamais vu en trente ans de carrière. Le blattoptère en goguette était entré par les narines de la femme pendant son sommeil et avait si bien avancé qu’il se trouvait presque à la base du crâne. Le passager clandestin fut finalement aspiré hors du nez, gigotant et bel et bien vivant!

    cari_insolote_059.jpg

    ■ Un manuel scolaire suggère d’asphyxier un chaton!
    Un éditeur indien a essuyé mercredi de nombreuses critiques pour un manuel scolaire conseillant aux élèves d’asphyxier un chaton dans le cadre d’une expérience scientifique. Le manuel en question, utilisé dans des centaines d’écoles privées en Inde, propose en fait de placer deux chatons dans des boîtes séparées, l’une percée de trous et l’autre totalement hermétique, pour étudier l’importance de l’oxygène pour les mammifères. «Mettez un petit chaton dans chaque boîte. Fermez les boîtes. Après quelque temps, ouvrez les boîtes. Que voyez-vous ? Le chaton dans la boîte sans aération est mort», explique le texte. Les défenseurs des droits des animaux ont indiqué que plusieurs écoles avaient déjà retiré le manuel de la circulation. Ils ont également obtenu la promesse de l’éditeur que cette expérience serait retirée de la prochaine édition. «C’est peut-être stupide, mais ils mettaient en danger les vies d’enfants et d’animaux en proposant une telle expérience», a déclaré à l’AFP Vidhi Matta, porte-parole de la fédération des organisations indiennes et de la protection animale. Elle a indiqué ne pas avoir connaissance d’élèves ayant pratiqué cette expérience.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc